Diégèse mardi 30 janvier 2018



ce travail est commencé depuis 6605 jours (5 x 1321 jours)
et son auteur est en vie depuis 21058 jours (2 x 10529 jours)
2018

ce qui représente 31,3658% de la vie de l'auteur


hier  
L'atelier du texte demain


Les livres de 2018
Une Mémoire d'hiver




Notre mémoire a le rythme des saisons et nous ne nous souvenons pas de la même chose en hiver qu'en été.

Après avoir lu cette phrase dans un magazine de vulgarisation scientifique, le narrateur, qui est sans doute aussi un peu l'auteur de ce petit ouvrage succulent, commence pendant plusieurs années à noter ce dont il se souvient pendant tout un hiver, puis pendant tout un été, en tentant de dépasser la barrière de l'évidence pour atteindre ce qui, dans cette Mémoire d'hiver, serait de l'ordre du neurologique, voire du biologique. En effet, si nous nous souvenons volontiers de bains de mer de l'enfance quand nous sommes à la plage et d'autres cadeaux de Noël à chaque nouveau Noël, il est des souvenirs plus subtils qui seraient, c'est le pari de ce texte, des souvenirs de saison.
On pensera bien sûr à Proust et à sa madeleine devenue fameuse. Mais ici, l'entreprise diffère, d'abord par la taille du texte, mais aussi parce qu'il ne s'agit pas de retrouver le temps passé, ni, comme le narrateur de La Recherche, le temps perdu. Il s'agit bien d'atteindre cet état de conscience très particulier où l'on comprend que cette histoire de temps qui passe n'est qu'une convention et que le temps, en fait, ne passe pas et n'a jamais passé.
Mathieu Diégèse


2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000

Et tu voudrais garder quoi dans ta mémoire d'hiver ?
Ce que j'appelle de la Loire, c'est une ou deux maisons, un soir, sur les rives.

Le flou grisaillé du soir, la pluie.

Je me souviens du Caire, de cet hôtel pas si loin du Nil et je pensais tant à toi que j'oubliais le Nil.


2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010


Je suis le vrai



Mais nous étions dans le rêve.
une mémoire d'hiver