Diégèse mercredi 25 juillet 2018



ce travail est commencé depuis 6781 jours (6781 = nombre premier)
et son auteur est en vie depuis 21234 jours (2 x 3 x 3539 jours)
2018

ce qui représente 31,9346% de la vie de l'auteur


hier  
L'atelier du texte demain


Les livres de 2018
Une plus grande Certitude 206


Et si les vacances n'étaient pas ce que l'on croyait ? Farniente, soleil, journées sans aucune obligation... On décroche, on oublie le boulot, ses ennuis et le quotidien. Bref, les vacances constitueraient une forme de vacance de soi. Affublés de vêtements colorés, comme disait la chanson : « sans chemise, sans pantalon »,  on se prendrait presque à être quelqu'un d'autre.
Et si c'était tout le contraire ?
Le philosophe et anthropologue Mathieu Diégèse nous montre dans ce petit essai revigorant, qu'on est au contraire, pendant les vacances, davantage soi-même. Pour utiliser un mot savant, c'est pendant les vacances que notre ipséité, c'est à dire notre « être au monde » est la plus forte. Nous sommes ainsi dans une plus grande certitude d'être nous-même et vivants. Les vacances, quelles qu'elles soient, même en camping, même à La Grande Motte, agissent sur nous un peu comme la méditation.
La prochaine fois que vous croiserez un touriste dans la rue ou que vous rencontrerez dans votre miroir l'image de vous en vacancier bronzé coiffé d'un chapeau de paille, dites-vous qu'en celui-là, en celle-là sommeille un sage qui s'ignore.

Mathieu Diégèse


2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
Cette douceur cette éclipse qui ne vous appartient pas vraiment
avec suffisamment de lenteur
le sourire ou par l'idée du sourire
cette idée de peinture les odeurs de friture ici et là Je me rappelle cette visite déserte


2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010


le thym
Il valait mieux attendre et se taire. une plus grande certitude Entre se souvenir et ne pas se souvenir Il n'y a jamais d'accélération. le silence de l'oubli de la fenêtre et sans décor