Diégèse dimanche 10 juin 2018



ce travail est commencé depuis 6736 jours (24 x 421 jours)
et son auteur est en vie depuis 21189 jours (3 x 7 x 1009 jours)
2018

ce qui représente 31,7901% de la vie de l'auteur


hier  
L'atelier du texte demain


Les livres de 2018
Sans plus d'interprétation 161


Le Docteur Lysandre aime beaucoup Georges Perec, et tout particulièrement La Vie mode d'emploi, cette coupe romanesque et titanesque d'un immeuble. Le Docteur Lysandre est un psychanalyste installé dans un petit immeuble parisien qui n'a rien de très particulier. Il y croise les habitants quand il vient à sa consultation. Il entend parfois des échos de leur vie. Il a vu naître quelques enfants et a cru comprendre qu'un couple s'était séparé. Un soir, il a entendu pleurer un homme de manière compulsive. Il s'est longtemps dit qu'il en allait de même dans tous les immeubles et que cela ne le regardait pas. On lui donnait du « bonjour Docteur » avec parfois un peu de crainte et toujours beaucoup de respect.
Mais, un jour, le Docteur Lysandre décide d'apposer dans le hall de l'immeuble une affichette qui disait ceci : le Docteur Lysandre X propose aux habitants de l'immeuble des consultations gratuites, pour les adultes comme pour les enfants. Et, peu à peu, bravant leur méfiance sinon leur hostilité, tous les habitants sont venus parler.
Qu'est-ce que serait un immeuble entièrement analysé ? Il faudra pour le savoir lire le roman jusqu'au bout. Ne trichez pas. Pour goûter la fin, comme dans une analyse, il faut avoir fait le chemin.
Noëmie Diégèse


2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
Mais, la véritable insouciance est difficile à atteindre.
et c'est là que l'histoire peut commencer comme les rues se succèdent les unes les autres
irrémédiablement
comme dans un film
l'odeur de la poussière mouillée


2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010



progressivement le salon jaune aucune conséquence pratique sans plus d'interprétation Mais, le monologue, c'est le réel. plus singulier et moins bavard cet ébranlement doux qui rejoint mon regard