Diégèse jeudi 14 juin 2018



ce travail est commencé depuis 6740 jours (22 x 5 x 337 jours)
et son auteur est en vie depuis 21193 jours (21193 = nombre premier)
2018

ce qui représente 31,8030% de la vie de l'auteur


hier  
L'atelier du texte demain


Les livres de 2018
Anamnésie
165


Non ! ce n'est pas une coquille et vous n'avez pas mal lu. « Anamnésie » est une sorte de mot valise construit tout à la fois par aphérèse et syncope à partir de deux mots : « amnésie » et « anamnèse ». Et c'est aussi le titre de ce roman de Noëmie Diégèse.
« Amnésie » est un terme très connu qui signifie : « perte de la mémoire ». « Anamnèse » paraît plus savant, est souvent utilisé en médecine et signifie « souvenir », ou plutôt l'acte de faire remonter les souvenirs, comme le mot grec dont il est issu : « ἀνάμνησις ». Alors, que serait une « anamnésie » ?
Élise a des troubles de mémoire. Ou elle croit en avoir. Ou elle craint d'en avoir. C'est la même chose ou presque. Mais comment savoir ? Aidée par des amis, puis par un médecin, mais aussi par des magnétiseurs, des chamans, des voyants et des voyantes, elle va essayer de se souvenir des moments où elle s'est rendu compte qu'elle avait oublié. Et c'est fou tout ce qu'on oublie dans la vie. Très vite, ce travail de mémoire particulier, d'angoissant devient cocasse. Et le lecteur sourit, et même rit parfois franchement, se reconnaissant dans tous ces oublis bénins ou parfois embarrassants. Le jeu devient amusant, l'angoisse s'évanouit et les souvenirs reviennent.
Il s'agit bien sûr d'une fiction, qui ne prétend en rien devenir un manuel pratique contre l'oubli. Mais on a parfois envie d'y croire, tant on s'amuse à cette lecture... jusqu'à en oublier les heures qui passent.

Noëmie Diégèse


2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
pan de mur délaissé

Et je m'ennuie L'inconnu. aucune idée de perfection
le dialogue des jours des voyages imaginaires fascinée


2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010


des dossiers épais cerner ce regret un personnage reconnu grotesque irrésistible Cela n'a rien donné amnésie Je portais ses souvenirs comme ont aide un ami à porter ses bagages. C'est donc la fin de la nuit