Diégèse vendredi 18 mai 2018



ce travail est commencé depuis 6713 jours (72 x 137 jours)
et son auteur est en vie depuis 21166 jours (2 x 19 x 557 jours)
2018

ce qui représente 31,7160% de la vie de l'auteur


hier  
L'atelier du texte demain


Les livres de 2018
Au creux de ce monologue 138


Que faites-vous quand vous ne faites-rien ? Beaucoup de choses en fait. Et, principalement, vous parlez. Vous parlez silencieusement, mais vous parlez. Vous parlez à vous même, mais aussi à beaucoup de personnes que vous avez rencontrées, que vous allez rencontrer ou que vous ne rencontrerez jamais. Ce monologue intérieur a de multiples fonctions. Que vous vous récitiez la liste interminable de ce que vous avez à faire ou que vous vous prépariez à un entretien professionnel important, il prend une forme narrative prophétique. Vous vous racontez des histoires. C'est cette forme de fiction que Mathieu Diégèse étudie dans ce livre pour mieux ensuite vous permettre de la contrôler et de la déjouer. Il vous propose ainsi d'entrer au creux de ce monologue, de le baliser, d'en comprendre les mécanismes pour en déjouer les effets indésirables.
Fondée sur différentes philosophies ancestrales, mais bénéficiant des dernières découvertes scientifiques sur le psychisme, la méthode de Mathieu Diégèse surclasse les autres formes de méditation ou de techniques de soi. Sans avoir à consommer de produits dérivés, sans entreprendre de régimes contraignants ou de pratiques physiques contorsionnistes, Mathieu Diégèse vous apprend à arrêter ce monologue intérieur encombrant, qui parfois ne s'arrête même pas pendant le sommeil. Il vous apprend à vivre au présent.
Ce livre peut vous changer la vie.
Mathieu Diégèse


2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
des bouquets de fleurs Je pense à des temps vides, à des temps morts.
toutes les barrières de toutes ces impossibilités



et le frémissement, et la douceur plonger dans l'eau démente


2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010


On ne savait jamais reste l'intégrité psychique
intrépides et superbes au creux de ce monologue l'agitation du monde de très nombreux soirs, se reproduiront les mêmes situations C'est sans doute cela, ce printemps