Diégèse mardi 6 mars 2018



ce travail est commencé depuis 6640 jours (24 x 5 x 83 jours)
et son auteur est en vie depuis 21093 jours (3 x 79 x 89 jours)
2018

ce qui représente 31,4796% de la vie de l'auteur


hier  
L'atelier du texte demain


Les livres de 2018

Nous n'avons rien fait 65


Les livres ne manquent pas qui décrivent et étudient la place de l'artiste dans la société. D'emblée, Noëmie Diégèse, historienne de l'art, tourne le dos à toute approche sociologique, arguant qu'un terme qui s'applique tout aussi bien à une star de cinéma de la côte ouest des États-Unis et à un aquarelliste de Montmartre ne saurait être un terme opérationnel, voire même un descripteur acceptable d'une quelconque réalité.
Alors, notre auteur s'attelle à un autre travail, qui se révèle beaucoup plus intéressant et instructif : traquer dans l'histoire de l'art même les représentations que l'art donne des artistes à travers le temps.
On ne dévoilera pas ici les découvertes succulentes que Noëmie Diégèse a faites pour nous, si ce n'est pour s'étonner avec elle de la relative stabilité de la représentation de l'artiste dans l'art. On imaginait bien que les images venues du dix-neuvième siècle d'un artiste mâle hirsute pauvre sinon famélique hantaient encore les imaginaires de nos contemporains. On imaginait moins que ces images puissent venir tout aussi bien de l'antiquité gréco-romaine.
On fermera ce livre avec dans la tête le célèbre refrain : j'aurais voulu être un artiste.
Pas si sûr.
Noëmie Diégèse


2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
Tu es mon souvenir inutile Nous n'avons rien fait.
Quelle est son utilité sociale ? Les fenêtres offrent toujours le même encadrement mais ne dévoilent aucun paysage, mais ne découvrent rien
La pluie battante pèse lourd, déçue.
notre rencontre qui s'ensoleillait et qui nous donnait cet air de distance avec le gris


2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010


artiste la capacité de résistance du peuple une enfant de courage les fusils et les faux paraître habile
et je n'ai rien écrit le désir des fragments