Diégèse lundi 5 novembre 2018



ce travail est commencé depuis 6884 jours (22 x 1721 jours)
et son auteur est en vie depuis 21337 jours (19 x 1123 jours)
2018

ce qui représente 32,2632% de la vie de l'auteur


hier  
L'atelier du texte demain


Les livres de 2018
Mais tu étais l'été 309


Sylvie est amoureuse. Sylvie est heureuse. Elle est avec son amour. Tout est parfait, c'est l'été. Mais tous les mauvais génies du temps qui passe et qui la hantent, comme ils hantent chacune et chacun d'entre nous, commencent à lui susurrer que... « ça ne durera pas ; que ça ne va pas durer ». Tout est déjà là, prêt à construire des souvenirs indélébiles et une peine irréparable. Il est beau, intelligent, plus jeune qu'elle et ils font magnifiquement l'amour. La descente va être rude, se dit-elle. Oui, mais voilà, Sylvie est écrivaine et elle décide que ça ne se passera pas comme ça. Son boulot, c'est d'écrire des histoires et de décider lesquelles. Elle va donc écrire au jour le jour leur histoire comme si elle l'écrivait dix ans plus tard, esseulée. Cet exercice sera salutaire. Ainsi, ce joli profil dans le soleil couchant, transformé en souvenir, est presque ridicule et ferait une très mauvaise photographie comme une très mauvaise peinture. La prétention de son amant à être parfait devient ridicule bien qu'elle demeure touchante. Sylvie se dédouble pour feinter les fantômes. Elle est la narratrice du personnage qu'elle sera devenue dix ans plus tard.
Noëmie Diégèse nous donne un roman subtil et drôle. Elle noue les fils du temps en une tresse drue qui nous invite aussi à une leçon de sagesse. Tout passe, évidemment... Et fort heureusement. Voici un bel antidote contre la crainte des amours déchues et de celle du vieillissement.
Noëmie Diégèse


2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
Mais tu étais l'été. pas vraiment de sens Ils reprennent leur jeu C'est écrit. une riposte s'organise nonobstant Ainsi se dévoilait ta présence. à l'affût te laisser plus libre échapper aux branches mortes


2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010


sa destination avant déblaiement la mitrailleuse russe il lui fallait un accessoire Tout prend corps épuiser les fantômes ses propres fantômes des traitres