Diégèse vendredi 16 novembre 2018



ce travail est commencé depuis 6895 jours (5 x 7 x 197 jours)
et son auteur est en vie depuis 21348 jours (22 x 32 x 593 jours)
2018

ce qui représente 32,2981% de la vie de l'auteur


hier
L'atelier du texte demain


Les livres de 2018
L'Oubli de novembre 320


Elle en riait encore le mois dernier. C'était avant les vacances de la Toussaint. Elle devait être fatiguée. Trois fois dans la semaine qu'elle laissait brûler le dîner dans la casserole sur le gaz ! Elle allait acheter une plaque à induction avec un minuteur. Ou alors, elle mettrait systématiquement le minuteur du four. Mais encore faut-il qu'elle n'aille pas dans une autre pièce ! Le fer à repasser, c'est fait. Si elle le laisse branché, il se met en veille tout seul. C'est déjà ça. Juste avant de partir pour une semaine de congé, elle avait eu du mal à se souvenir du nom de sa collègue de bureau au moment de la présenter à un client. Elle s'en était sortie par une pirouette et un grand éclat de rire. Et elle était partie à la montagne. Et elle était revenue. C'était le mois de novembre. La mémoire immédiate ne revenait pas.

Daniel Diégèse raconte avec talent l'histoire terrible, mais banale, de la maladie d'Alzheimer précoce. Marguerite, le personnage principal de ce roman, n'a pas plus d'une petite cinquantaine d'années. Elle est loin de la retraite et ses enfants sont encore étudiants. Elle est jolie et bien loin de penser à un EHPAD. Et pourtant...
Daniel Diégèse


2009200820072006200520042003200220012000
nos étapes siciliennes revenir en arrière blocage structurel payé au forfait carrières publiques les facultés de vouloir, de sentir, de connaître, etc. (Descartes)
vieille voiture ton sommeil viendras-tu ?


2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010


centre-ville toc intercepter toutes les communications information parfumée J'attends désormais l'hiver l'oubli de novembre Peu importe faire semblant