Diégèse mardi 16 octobre 2018



ce travail est commencé depuis 6864 jours (24 x 3 x 11 x 13 jours)
et son auteur est en vie depuis 21317 jours (21317 = nombre premier)
2018

ce qui représente 32,1997% de la vie de l'auteur


hier
L'atelier du texte demain


Les livres de 2018
Jugement dernier 289


Qu'est-ce qui peut rendre fanatiques une femme ou un homme jusqu'à perdre la vie volontairement, jusqu'à faire perdre la vie à autrui tout aussi volontairement ? L'anthropologue et philosophe Noëmie Diégèse tourne délibérément le dos à toute analyse sociologique, politique et même religieuse pour tenter d'apporter des réponses inscrites au plus profond de l'histoire de l'humanité, et sans doute faudrait-il plutôt écrire : le plus profond des histoires des humains. Parmi toutes ces histoires, elle s'attache à cette notion assez curieuse, et même insensée si l'on y prête un peu d'attention : le jugement dernier. Certes, le jugement dernier n'est pas universel et concerne principalement les religions abrahamiques  : le judaïsme, le christianisme et l'islam, qui sont, on le sait, des religions de la douleur. Pour autant, dans d'autres cultures et civilisations aussi, une sorte de jugement dernier affleure parfois, punissant comme ceci ou comme cela celles et ceux, et surtout ceux, qui n'auront pas bien agi au cours de leur vie.
L'analyse de Noëmie Diégèse est affûtée. Sa thèse est assez simple : le jugement dernier n'est pas ce qui empêche mais ce qui autorise. Elle le démontre avec vivacité et sagacité. Et l'on comprend mieux ensuite le caractère quasi pornographiques des peintures religieuses supposées détourner du mal.
Noëmie Diégèse


2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
La Grèce est toujours irréelle La lumière baisse.
aucune interaction on ne pense plus à autre chose jugement dernier
tous les théâtres assourdis par tous ces mots se rouler dans le sable


2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010


retour le renouvellement des mâles la clef du hangar de l'intuition à la prédiction Même dans l'amour Je me souviens parfois avoir aimé. le déclarant presque monstrueux