Diégèse mardi 11 septembre 2018



ce travail est commencé depuis 6829 jours (6829 = nombre premier)
et son auteur est en vie depuis 21282 jours (2 x 3 x 3547 jours)
2018

ce qui représente 32,0881% de la vie de l'auteur


hier  
L'atelier du texte demain


Les livres de 2018
Eau dormante 254


On connaît l'adage, il faut s'en méfier... de l'eau dormante. Autre manière imagée de dire qu'il faut se méfier des apparences. Mais, l'expression renvoie à un imaginaire rural et ne parle que si l'on sait qu'une étendue d'eau qui semble n'être qu'une simple flaque peut parfois se révéler être un gouffre où l'on pourrait bien disparaître tout entier. Adelphe est de ceux que l'on pourrait qualifier ainsi. Il n'a d'original que son prénom, lequel, en grec, signifie « frère ». Ses parents l'eussent-ils appelé « Adolphe » que sa personnalité en eût été différente, sans doute. Adelphe est célibataire. On ne lui connaît aucune relation, ni amicale, ni amoureuse. On pourrait fouiller son ordinateur à la recherche de quelque source d'émoi que l'on chercherait en vain. Adelphe est sans passion, sans libido, sans haine, sans colère, sans joie. Il est toujours parfaitement poli et parfaitement lisse. Ses collègues de travail disent de lui parfois qu'il est un extraterrestre.
Et si tout cela n'était qu'apparence ? Et si Adelphe était un agent dormant d'une puissance occulte ?
Mathieu Diégèse est passé maître en romans surprenants et prend ses lecteurs à contre-pied. Votre lecture vous conduira de surprise en surprise, pour votre plus grand plaisir.
Mathieu Diégèse


2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
commémorations pentagone
métaphore planétaire vaguement sympathisants jour après jour
Je suis tombé là. ce quai de Venise mon nom d'amour


2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010


zéro brebis galeuse eau dormante jouait tous les rôles la mémoire capte le mystère comme métaphore une lueur d'espoir une manie improductive