Diégèse jeudi premier août 2019



ce travail est commencé depuis 7153 jours (23 x 311 jours)
et son auteur est en vie depuis 21606 jours (2 x 3 x 13 x 277 jours)
2019

ce qui représente 33,1065% de la vie de l'auteur


hier
L'atelier du texte demain




des martingales précises et obscures 213



Noëmie Diégèse








Troublé par les dessins du petit Alfonso, le Docteur Trial a accroché certains d'entre eux dans son cabinet. Il les regarde souvent entre deux patients, cherchant à comprendre ce que l'enfant dessine. Un graphique appelle particulièrement son attention. Il évoque pour lui un électrocardiogramme d'un cœur qui s'arrêterait de battre. Mais, de quel cœur s'agirait-il ? Il a interrogé plusieurs fois Alfonso sur ce dessin, mais n'a obtenu d'autre réponse que le terme « espoir ». Cela n'a pas manqué de l'inquiéter, craignant que l'enfant n'ait des fantasmes suicidaires et n'espère que sa propre mort.

Il était loin de la vérité.

Quelques semaines après avoir accroché ces dessins qui ressemblent tant à des diagrammes, le Docteur Trial reçoit un nouveau patient qui souffre de troubles de l'anxiété. Au cours de l'entretien, il remarque que l'homme fixe plusieurs fois le dessin-diagramme avec intensité et craint en conséquence chez lui aussi des pulsions suicidaires. Il lui donne un rendez-vous pour la semaine d'après et, dès le début de l'entretien, il l'interroge : « qu'est-ce qui vous intéresse tant dans ce diagramme ? » La réponse de son nouveau patient ne manque pas de l'étonner, mais aussi d'éclairer d'un jour nouveau le passe-temps du petit Alfonso : « ce diagramme ressemble beaucoup à celui qui décrit l'espérance mathématique, c'est à dire la moyenne pondérée que peut prendre une variable. Dans ce dessin, je dirais qu'il s'agit du lancer de dé, dont l'espérance est de 3,5 si l'on fait la moyenne des chiffres qui sortent. Je vous passe la formule mathématique. On trouve cela facilement sur l'internet dans les articles qui traitent de la probabilité. Ces théories sont utilisées pour élaborer des martingales supposées faire gagner le joueur, mais, celui-ci ne peut que perdre, martingale ou pas. C'est bien connu ! » Le patient du Docteur Trial était donc mathématicien, ce qu'il a nié cependant, expliquant au psychiatre qu'il n'était pas mathématicien mais statisticien, et que, pendant longtemps, la statistique avait calmé son angoisse, mais que, depuis quelques mois, ça ne marchait plus. « J'ai compris que toute la statistique converge vers la perte, la fin, ma mort, la disparition de tout, de soi, du monde, de l'univers. C'est profondément déprimant et surtout très anxiogène. On parle de « l'espérance mathématique », mais c'est un abus de langage. Même l'infini me déprime. La mathématique terrestre se construit davantage sur les inégalités que sur les égalités et l'on apprend cela dès la classe de quatrième. »
Le Docteur Trial savait désormais comment il allait interroger Alfonso la prochaine fois qu'il le recevrait avec ses parents en consultation. Il feuillette les sites internet à la recherche de quelques inégalités décrites par les mathématiciens. Il trouve « l'inégalité du réordonnement ». C'est décidé, il l'interrogera sur celle-ci en particulier.







page 213
Toute la collection
4e de couverture

Alfonso est de ces enfants dont, par euphémisme, on dit qu'ils sont différents. Alfonso a dix ans. Il y a quelques années déjà que les médecins ont diagnostiqué chez lui une forme d'autisme, ce qui était aussi une manière de mettre un mot sur les comportements étranges ou jugés tels du petit garçon.
Alfonso a appris à lire très facilement, ainsi qu'à maîtriser toutes les tâches que l'on assigne habituellement à un enfant de dix ans. Il a donc aussi appris à compter. Mais, il n'a pas démontré de capacités exceptionnelles dans cet exercice. Cependant, Alfonso n'a pu apprendre tout cela que seul, entièrement seul dans sa chambre. Toute tentative de lui fournir un répétiteur ou de le mettre dans une classe n'a jamais abouti qu'à le plonger dans un mutisme total.
Quel est donc le trouble d'Alfonso ? Et que sont ces diagrammes que sa mère découvre un jour dans l'un de ses cahiers et qui remplissent le cahier tout entier ?
Ce roman de Noëmie Diégèse est à la fois un roman sur le semblable et le différent, mais aussi un roman à suspens. On sort de sa lecture avec des diagrammes plein la tête... Et si, nous aussi, nous pouvions aborder ces martingales précises et obscures ?
2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000

2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010