Diégèse jeudi 15 août 2019



ce travail est commencé depuis 7167 jours (3 x 2389 jours)
et son auteur est en vie depuis 21620 jours (22 x 5 x 23 x 47 jours)
2019

ce qui représente 33,1499% de la vie de l'auteur


hier
L'atelier du texte demain




Pour les besoins de l'enquête 227



Gustav Diégèse







Cette fois, son rapport est prêt. Il en a bouclé la conclusion au moment où le soleil commençait à poindre de l'autre côté de la colline. Il fait grand jour quand il écrit le titre : Le G2I : un système mafieux à l'échelle nationale. C'est un rapport assez épais. Il se dit qu'il pourrait en faire une thèse. Avec ce qu'il y a dans ce rapport, il pourrait avoir besoin de s'expatrier et de trouver un autre emploi. Il ne parle pas trop mal anglais et avec un doctorat en poche, ce ne devrait pas être trop difficile de trouver un poste d'enseignant-chercheur ailleurs, loin, au-delà de l'Europe. Mais, peut-être se fait-il encore une fois des illusions. Son rapport sera enterré, comme de très nombreux autres avant le sien. Le G2I est trop fortement implanté et ses réseaux sont trop ramifiés et puissants pour qu'il puisse être ébranlé - ne serait-ce qu'ennuyé - par un tel rapport. Il ne se passera rien. Peut-être un entrefilet dans la presse écrite, parce qu'au fil de son travail, il a noué des relations amicales avec quelques journalistes qui avaient pressenti l'existence du G2I et qui lui ont donné quelques tuyaux ou quelques exemples de ses méfaits. Cela ne passera pas au journal télévisé de vingt heures, même de treize... Il en est persuadé. Il a cependant préparé une synthèse, au cas où quelqu'un voudrait faire un communiqué de presse. Il voit cependant mal le service de communication du Ministère de la justice se saisir d'un tel rapport. Après tout, le Ministère aussi est mouillé dans l'affaire. Tant pis, il l'écrit quand même. C'est toujours bien de mettre les choses au clair :


« Si l'on s'accorde sur le fait que les aménagements urbains engagés en France depuis la fin de la seconde guerre mondiale ont produit du trouble économique et social et plongé des segments entiers de la population dans le désarroi, on n'a jamais vraiment cherché à dénouer les fils des responsabilités. S'agissant de la sphère publique, les collectivités et l'État s'accusent réciproquement, mais, se réconcilient quand il s'agit de dénoncer le secteur privé et notamment le secteur marchand. La vérité est ailleurs. Aucun des acteurs des politiques urbaines n'a pris conscience qu'il est aux mains d'un système sophistiqué, opaque, très organisé, qui a pris la main sur l'aménagement urbain, mais aussi sur d'autres secteurs de l'activité économique du pays, et ce, depuis longtemps, depuis avant même la seconde guerre mondiale. Ce système, nous pouvons le nommer « G2I », pour « Grand Imaginaire Idéologisé ».   En effet, les décideurs, même quand ils paraissent s'opposer les uns aux autres, ont en commun ceci qu'il obéissent d'abord à un imaginaire consensuel, construit de lambeaux d'histoire, de quelques valeurs morales et de bons sentiments et qui n'est même pas un imaginaire de classe. Ils s'appuient ensuite, tant pour se rassurer que pour tenter d'objectiver leurs décisions, sur des doctrines et des idéologies qui ont pour fonction première d'éloigner la réalité de leur prise de décision en leur donnant un cadre de référence confortable. Depuis plus de cinquante ans, ces doctrines et ces idéologies ont trouvé des transmetteurs et amplificateurs très efficaces dans le système des médias qui, par effet d'écho, a de plus en plus d'impact sur l'aménagement des villes, qui doivent ressembler à l'environnement urbain des séries télévisées. Celles-ci étant principalement nord-américaines, le paysage urbain français, et plus largement européen, a tendance à s'américaniser, notamment dans les zones pavillonnaires où apparaissent des éléments de décor directement extraits de ces produits de l'industrie culturelle. Le Grand Imaginaire Idéologisé a une force d'assignation qui ne cesse de s'accroître, les contre pouvoirs potentiels ayant entièrement renoncé à mener des actions d'émancipation individuelle et collective. Les politiques éducatives sont devenues des politiques d'instruction fondées sur un modèle paramilitaire et les politiques culturelles des politiques du divertissement et de l'entraînement à la consommation de produits de l'industrie culturelle. Dès lors, la place était évidemment libre pour des mouvements religieux qui prétendaient pouvoir assumer ce rôle d'émancipateur, ce, en proposant pourtant de nouvelles formes d'aliénation, surtout pour les femmes.
Il ne serait pas impossible de démanteler le G2I. De nouvelles générations, organisées et connectées, pourraient s'y employer en remettant au premier rang l'émancipation au premier rang des préoccupations de la chose publique. Les modalités de sa prise de pouvoir demeurent à étudier. »

Il en est certain. Pour lui en tout cas, c'est le placard assuré.







page 227
Toute la collection
4e de couverture


Jusqu'où peut-on aller pour connaître la vérité ? C'est une question que tout enquêteur s'est posée un jour. Peut-on utiliser tous les moyens, même les plus étranges, quand on travaille pour la justice ?

David est un agent du Parquet financier. Il doit mener l'enquête sur des opérations immobilières de la banlieue-nord de Paris. Il est intrigué. en apparence, tout est dans les règles, mais David, lui, est certain qu'un système très sophistiqué a été mis en place. Mais, à qui bénéficierait-il ? La politique ? D'autres pistes plus inattendues ? Le système est très verrouillé et les protagonistes aguerris et très protégés. Comment faire, dès lors, sinon monter une machination tout aussi sophistiquée que le système mafieux qu'il veut faire tomber.

David joue gros. Très gros. Et s'il se perdait dans le labyrinthe qu'il a lui même édifié ?

Gustav Diégèse nous donne à lire un vrai polar, avec tous les ingrédients qui pimentent une intrigue leste et tendue. C'est bien simple : on y croirait !
2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000

2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010