Diégèse dimanche 25 août 2019



ce travail est commencé depuis 7177 jours (7177 = nombre premier)
et son auteur est en vie depuis 21630 jours (2 x 3 x 5 x 7 x 103 jours)
2019

ce qui représente 33,1808% de la vie de l'auteur


hier
L'atelier du texte demain




Je vous ai cherché tout le dimanche passé 237



Noëmie Diégèse







Ils se sont donné rendez-vous dans un endroit peu connu de la grande cité d'affaire, à l'écart de l'axe majeur, à l'arrière de la tour EDF, sur une passerelle qui franchit l'un des axes routiers qui permet de traverser la Défense et dont personne ou presque ne sait qu'il s'agit de la route départementale 9 qui rejoint un peu plus loin le boulevard Saint-Denis, à Courbevoie et qui continue jusqu'à Villeneuve-La-Garenne. Lui, le sait, car, il a passé des heures à apprendre par cœur le nom des rues et des routes de La Défense. Il en est certainement l'un des meilleurs guides, pour peu que l'on ose lui demander son chemin. Il y a peu de gens qui pensent à demander leur chemin à un SDF. C'est sans doute une erreur. Il a même un temps pensé à mettre un panneau à l'endroit où il fait la manche, qui aurait indiqué : « je peux vous indiquer votre chemin ». Il y a renoncé, car il est certain qu'il aurait été vite confisqué par la police qui traque les activités illégales dont le revenu échapperait à l'impôt. C'est évidemment grotesque. Il a eu un jour un échange avec un policier, lui assurant qu'il ne pratiquait aucune optimisation fiscale, puis, il a regardé les tours tout autour de lui, les a montrées au policier, en ajoutant : « je crois qu'il y a par ici de meilleurs proies pour les contrôleurs du fisc que moi. » Cela n'a pas fait rire, ni même sourire la policier. Il lui a dit de déguerpir avant qu'il ne l'arrête pour outrage. Comme il faisait beau, il a obtempéré. Quand il fait froid et qu'il pleut, l'outrage à agent et la garde à vue sont aussi des moyens de se mettre au sec et au chaud.


Comme beaucoup d'éléments architecturaux de La Défense, la passerelle de leur rendez-vous est particulièrement bien dessinée. On l'appelle tout simplement le « S », car elle en a la forme. Ils connaissent bien le « S », car elle conduit directement à la brasserie le KNIT'S, qu'ils fréquentent quand ils ont un peu de sous. Elle s'est toujours demandé si les patrons savaient ce que veut dire « KNIT » en anglais. Elle le sait. Elle parle bien anglais et peut parfois, elle aussi, indiquer leur chemin à des femmes et des hommes d'affaire anglo-saxons, pressé.e.s, mais incapables de trouver sans aide le lieu de leur rendez-vous d'affaire. Elle a même enseigné l'anglais un temps avant de partir dans la galère. Mais c'était pour elle un autre temps. Elle sait donc que si le nom de la brasserie est à l'évidence un jeu avec le nom du CNIT, Centre des nouvelles industries et technologies, bâtiment emblématique de la Défense avec sa voûte en béton armé, le verbe « to knit » signifie « tricoter » et que c'est un verbe irrégulier. Elle ne sait pas non plus si le « S » précédé d'une apostrophe, comme pour la construction d'un génitif en anglais est une allusion au « S » de la passerelle. Elle n'aura pas le courage de le leur demander.

Ils sont à l'heure, l'une et l'autre. Ils ont trouvé le moyen grâce au SAMU social de prendre une douche. Ils arrivent chacun à un bout de la passerelle. Ils sont un peu intimidés. D'emblée, il lui dit : « si tu veux bien, nous appellerons désormais le "S" le pont des soupirs ».


Elle acquiesce silencieusement.







page 237
Toute la collection
4e de couverture


Il habite à La Défense. Ou plutôt, il vit à La Défense. Ou plutôt, il tente de vivre à La Défense, ce quartier d'affaires près de Paris, où se gèrent des milliards, mais qui a son lot de Sans Domicile Fixe : SDF. On appréciera d'ailleurs l'euphémisme. SDDT serait plus juste : Sans Domicile Du Tout. Elle aussi tente de vivre sur et sous cette dalle immense, dans cette gare où passent chaque jour 450 000 personnes et où nulle part ailleurs le sentiment de solitude est aussi fort.
Ils vont se rencontrer.
Ils vont tenter de se rencontrer.
Noëmie Diégèse nous donne une magnifique histoire d'amour entre deux marginaux - comme on les nomme - qui se laissent des messages écrits à la craie sur le sol, sur des papiers de récupération glissés dans les interstices des murs gigantesques. Elle raconte aussi comment la société, qui a rejeté ces êtres, va s'évertuer à contrarier cet amour naissant.
Une plongée incroyablement humaine dans un univers qui pouvait auparavant nous sembler déshumanisé.
2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000

2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010