Diégèse vendredi 5 avril 2019



ce travail est commencé depuis 7035 jours (3 x 5 x 7 x 67 jours)
et son auteur est en vie depuis 21488 jours (24 x 17 x 79 jours)
2019

ce qui représente 32,7392% de la vie de l'auteur


hier
L'atelier du texte demain




Ne se ressembler en rien 95



Gustav Diégèse






Nous n'avons donc jamais joué à nous faire passer l'un pour l'autre. Cela ne nous aurait pas amusés. C'est peut-être que notre grand-mère avait mis un interdit absolu sur toute idée de substitution de l'un par l'autre. Cela procédait chez elle d'une angoisse profonde que nous devions percevoir. Si cette interdiction avait de celles que les adultes inventent à destination des enfants pour leur rappeler leur pouvoir, nous aurions sans doute désobéi. Nous aurions ainsi répondu, ce faisant, à la demande des autres adultes, qui semblent considérer comme un jeu possible de confondre deux enfants jumeaux au point de les habiller de la même façon. Il faut savoir que pour la plupart des jumeaux, voir son frère ou sa sœur porter le même vêtement que soi revient à porter soi-même un déguisement. Or, un jumeau ou une jumelle ne souhaite pas que ce soit en permanence le carnaval et qu'on le déguise ou la déguise en quelqu'un d'autre, fût-ce son frère ou sa sœur. Certains jumeaux s'en accommodent cependant, au point de le réclamer. Ce type d'aliénation aux caprices des adultes a très bien été étudié. On commence par accepter pour faire plaisir, puis on réclame ce que l'on croit être devenu son propre plaisir. C'est assez banal.

Nous n'allions évidemment pas dans la même école et nous étions en dernière année d'école élémentaire quand celles-ci sont devenues mixtes. Je ne sais pas qui a eu l'idée le premier. Si nous voulions nous différencier davantage, il fallait que l'un de nous deux change de sexe. Il y a bien sûr de faux jumeaux fille-garçon. Ils sont beaucoup moins ennuyés que les vrais jumeaux. Assez vite, d'ailleurs, ils arrivent à faire oublier qu'ils sont jumeaux. Mais, cela n'a pas été possible. Nous avons quand même essayé. Nous avons emprunté une jupe à l'une de nos petites camarades, et, un matin, l'un de nous deux s'est habillé en fille pour aller à l'école. Notre mère en a conclu que c'était une journée consacrée au déguisement et a donc demandé à l'autre en quoi il allait se déguiser. Celui qui était habillé en fille a prétendu s'être trompé de jour et nous n'en avons plus jamais parlé. Nous avons rendu la jupe en remerciant celle qui nous l'avait prêtée. Nous avons plutôt redoubler d'effort pour distinguer nos aptitudes. L'un excellait en mathématiques quand pour l'autre c'était le français, puis le latin et la philosophie. C'est ainsi que l'un est devenu ingénieur quand l'autre est professeur de philosophie à l'Université.






page 95
Toute la collection
4ème de couverture


Ce sont deux frères. Ils sont jumeaux. Ce sont de vrais jumeaux. Mais, depuis l'enfance, encouragés par leur grand-mère qui n'y voyait plus bien clair et qui voulait les distinguer l'un de l'autre, ils ont tout fait pour ne se ressembler en rien. Aux abords de la soixantaine, ils n'ont pas la même apparence physique, pas les mêmes goûts, pas les mêmes habitudes, ne fréquentent pas les mêmes lieux, les mêmes gens. Ils ont réussi, pensent-ils, leur totale dissemblance.
Pourtant...
La vie se charge de faire mentir ce qui semble le plus établi.
Gustav Diégèse décrit avec une tendresse et une minutie infinies les stratégies des deux frères dans ce très étonnant roman de la dissemblance et de la ressemblance. Le lecteur en vient lui aussi à guetter le moindre détail d'une scène, d'une situation, d'un des récits de ce récit multiple.
Et si ce texte n'était qu'un conte philosophique ? Sont-ils vraiment deux, en fin de compte ? Est-ce que nous ne sommes pas tous, ceux qui nous ressemblons le moins parfois, tout en demeurant au plus près de ce que nous sommes ?
2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000

2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010