Diégèse jeudi 10 janvier 2019



ce travail est commencé depuis 6950 jours (2 x 52 x 139 jours)
et son auteur est en vie depuis 21403 jours (17 x 1259 jours)
2019

ce qui représente 32,4721% de la vie de l'auteur


hier
L'atelier du texte demain




Le soir, tous les soirs 10




Mathieu Diégèse






18 janvier 2017

Dès le lever, une angoisse pèse sur chacun de mes gestes. Je guette les nouvelles à la radio.

À 10h25, une première crise, encore partielle, m'oblige à m'asseoir dans un bureau dans lequel j'entre, au hasard. J'étais dans le couloir. J'explique que je ne me sens pas très bien, mais que je suis coutumier de ce genre de malaises et que ça va passer, qu'il n'y a pas lieu de s'inquiéter.


Ça passe en effet assez vite. Je dirais que c'est du 5 à 5,5, mais, que c'est assez proche. Très certainement en Europe. Sans doute en Italie.


11h20, deuxième crise, plus forte, suivie d'une troisième crise à 11h26 exactement.

Je rentre chez moi. On m'accompagne. On ne me laisse pas rentrer seul, alors que je leur dis que c'est fini pour aujourd'hui.

Je sais que je n'aurai plus de crise. Pourtant on ne me croit pas. Je sais que c'est difficile à croire, mais je ne me trompe pas. Je pourrais presque dire que je ne peux pas me tromper. J'apprends arrivé chez moi que des secousses sismiques ont été ressenties en Italie, non loin d'Amatrice, déjà touchée en 2016. Je me souviens de la crise, terrible.


Pourtant l'angoisse est toujours là. Il va certainement se passer quelque chose ce soir.


Je n'attendrai pas le soir.
Un peu avant 17h, ce n'est plus une crise d'épilepsie, mais je suis pris d'une crise de panique. Je suffoque. Je suis à peine calmé quand les médias annoncent l'avalanche qui a détruit un hôtel à Rigopiano. Je ne veux pas savoir combien de morts a provoquées la catastrophe. Je sais que les défunts sont nombreux.






page 10
Toute la collection
4ème de couverture
2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000

2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010