Diégèse vendredi 5 juillet 2019



ce travail est commencé depuis 7126 jours (2 x 7 x 509 jours)
et son auteur est en vie depuis 21579 jours (3 x 7193 jours)
2019

ce qui représente 33,0228% de la vie de l'auteur


hier
L'atelier du texte demain




Tentation épigonale 186



Mathieu Diégèse







Connaissez-vous le duc Arthur d'Almaroës, qui était alchimiste ou du moins, passait pour tel. (...)

Le peuple était persuadé que c'était un démon incarné (...) et puis on se taisait quand on entendait le bruit de ses pas. (...)
Cependant, cet homme n'était qu'un esprit pur et intact, froid et parfait. (...)
Nos pauvres voluptés, notre mesquine poésie, que lui faisait tout cela ? (...)
Il alla vivre seul et isolé dans un village d'Allemagne loin du séjour des hommes qui lui étaient à charge. (...)
Dans un large fauteuil le coude appuyé sur sa table la tête dans ses mains était assis le duc Arthur. (...)
Il se leva, alla  vers son creuset et le considéra quelque temps.

Il arrêta sa lecture. Il avait ignoré jusqu'à ce jour que Flaubert avait écrit ce conte fantastique et moral, mettant en scène la diable lui-même aux prises avec un duc alchimiste qu'on imagine bien sous les traits émaciés de Dracula. Il alla directement à la fin de la nouvelle et vit apparaître un personnage féminin désigné par le nom de Julietta.
Julietta attendait le duc. (...)
Car, les ans passent vite dans un récit dans la pensée. (...)
La nuit elle se promenait sur les falaises... (...)
Pauvre folle disait-on si jeune et si belle vingt ans à peine. (...)
Ses cheveux étaient blancs... car le malheur vieillit (...)
Il fallait voir cette femme s'épuisant d'ardeur. (...)
Et plusieurs siècles se passèrent. (...)
Il y avait dans l'air comme un bruit étrange de larmes et de sanglots. (...)
Gve Flaubert 21 mars 1839

Flaubert est né en 1821, vérifie-t-il. Il avait donc 18 ans, quand il écrit cet assez mauvais conte qu'il intitule Rêve d'enfer. Il n'aura pas grand mal à faire mieux que lui. Certes, lui, a près de trente ans. Qu'écrivait Flaubert à 30 ans ? Il commençait Madame Bovary. Voilà qui est déjà plus sérieux. Il y travaille pendant cinq ans. Mais, Flaubert meurt à 58 ans, ce dont il n'a pas l'intention pour lui-même. Il s'accordera donc jusqu'à quarante ans pour écrire son chef d'œuvre. Voire, cinquante, si l'on considère l'allongement de la durée de la vie.








page 186
Toute la collection
4e de couverture


Antoine est écrivain. Son premier roman a connu un certain succès. Son éditeur avait mis les moyens nécessaires pour qu'il soit bien présent dans les librairies. Il a même fait quelques « télés ». Il faut dire qu'Antoine est photogénique, que le roman comportait quelques passages croustillants ou supposés tels. Mais voilà, après le premier roman, vient le deuxième, qui n'étant plus un premier roman, ne bénéficie pas du même lancement. Ce deuxième roman, publié par l'éditeur, mais sans réel lancement, a stagné dans les ventes et a été retiré assez rapidement des têtes de gondoles. Son éditeur, qui est une éditrice, lui a conseillé de « se lâcher » et d'être plus original. Il a trouvé le conseil stupide, car, s'il s'agissait de vendre, à l'évidence, ce n'était pas l'originalité qui primait.
Mais, ne vous y trompez pas, ce roman de Mathieu Diégèse n'est pas un roman de plus sur les affres du jeune écrivain. On peut l'annoncer, Antoine s'en sortira très bien. Comment ? En tournant le dos à l'originalité. Il choisira sept écrivains et écrivaines célèbres et décidera d'en être l'épigone.
Mathieu Diégèse manie le pastiche avec bonheur, ainsi que le collage à la manière d'un DJ littéraire. Ce roman est savoureux. Vous vous surprendrez ensuite, dans votre librairie préférée, à demander à votre libraire où se trouve la table des deuxièmes, troisièmes ou quatrièmes romans.
2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000

2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010