Diégèse dimanche 7 juillet 2019



ce travail est commencé depuis 7128 jours (23 x 34 x 11 jours)
et son auteur est en vie depuis 21581 jours (7 x 3083 jours)
2019

ce qui représente 33,0291% de la vie de l'auteur


hier
L'atelier du texte demain




Par Bienséance 188



Daniel Diégèse







Si l'on considère les religions du point de vue du spectacle et de son industrie, le christianisme et l'islam sont indéniablement des succès et des succès mondiaux. Ce sont des succès du passé, qui sont régulièrement mis en concurrence, moins entre eux que, depuis le dix-huitième siècle, au moins, avec le commerce international, la consommation. C'est pourquoi, les autorités religieuses éprouvent le besoin de relancer régulièrement le culte et c'est Vatican 2 pour le catholicisme, la République islamique d'Iran pour l'islam chiite. S'agissant de l'islam sunnite, c'est plus complexe, nous y reviendrons. En effet, la fin du vingtième siècle a vu l'émergence de divertissements mondialisés et ceux-ci induisent une mondialisation de l'émotion et surtout des modes de manifestation de cette émotion. Ce que les cultes avaient réussi en codifiant la prière, la télévision, puis la télévision augmentée de l'interaction, ce que l'on nomme l'internet, l'a réussi aussi, et de manière aussi massive ou presque que les églises et les mosquées. Nous ne citons pas les synagogues, car il n'y est d'ordinaire pas question de prosélytisme.

Considérons ensemble une émission qui présente des chanteuses et des chanteurs amateurs - ou supposés tel.le.s - nommée The Voice. Elle est passée en France des mains du groupe international Endemol à celui du groupe international ITV. Peu importe, car, l'émission, présente dans une trentaine de pays, est réalisée dans un décor qui varie peu d'un pays à l'autre. Mais, le format va bien au-delà de la scénographie, et c'est ici ce qui nous intéresse, puisque les émissions de tous les pays comprennent les mêmes séquences émotionnelles. Ainsi, par exemple, les plans de coupe sur la famille et les amis qui attendent en coulisse sont exactement les mêmes d'un pays à l'autre et montrent des protagonistes effectuant les mêmes geste, sautant dans les bras des uns des autres de la même façon et abusant du « yes » proféré en faisant un signe qui s'apparente à celui que fait qui, à la fête foraine, décroche le pompon. Ainsi, cette émission est du même ordre que la messe. Le croyant catholique participant à une messe dans une langue qu'il ne comprend pas comprendra pourtant et pourra suivre le déroulement du rite. L'islam, religion plus récente, a réglé la question du plurilinguisme autrement que par l'intervention de l'Esprit saint en s'imposant le monolinguisme arabe. L'anglais est d'ailleurs la langue pivot de ces divertissements mondialisés, langue présente dès le titre, mais aussi dans nombre d'expressions qui émaillent le suspense construit de toute pièce. On remarque que des chanteuses et des chanteurs ont désormais pour métier de participer aux différentes émissions du groupe, notamment dans les pays anglophones ou hispanophones. On apprend aussi que dans de nombreux cas, c'est la production qui démarche des chanteuses et des chanteurs pour les inciter à participer. Le Journal de Montréal nous apprend, par exemple, que la chanteuse québécoise Gabriella a participé aux émissions diffusées aux Philippines, au Brésil au Mexique et dans beaucoup d'autres pays dont la France. Ce qui était une scénographie est donc devenu un rite. Il ne faudrait donc pas s'étonner qu'un jour le pape béatifie un télévangéliste.







page 188
Toute la collection
4e de couverture


Qu'est-ce que la bienséance ? Une forme de politesse qui s'adresse à la société plutôt qu'à la personne à laquelle cette politesse est supposée être destinée. Et si le mot tombe peu à peu en désuétude, son signifié, lui, est, plus que jamais auparavant, d'actualité.
Dans ce court essai à mi chemin entre la philosophie et la sociologie urbaine, Daniel Diégèse s'attache à débusquer ce que serait la bienséance de notre temps. En effet, dès lors que tout acte produit dans l'espace public est susceptible d'être filmé et enregistré, les règles sociales s'en trouvent profondément modifiées. En poussant le concept de bienséance jusqu'à son terme, on pourrait ainsi supposer que cette bienséance nouvelle agrège peu à peu l'ensemble des codes sociaux, écrits ou coutumiers, qui règlent la vie en commun. En conséquence, les infractions ou autres comportements délictueux qui sont de règle dans certains quartiers sont moins des incivilités que l'obéissance moutonnière à d'autres codes de bienséance produits par la sensation de relégation et d'enclavement. C'est par bienséance que je respecte les feux tricolores, mais c'est aussi par une forme de bienséance que je refuse de respecter les limitations de vitesse.
Voilà un petit essai revigorant, qui se passe avec bonheur du terme « culture » bien trop empesé, et qui nous fait voir notre monde de manière très contemporaine.
2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000

2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010