Diégèse mardi 30 juillet 2019



ce travail est commencé depuis 7151 jours (7151 = nombre premier)
et son auteur est en vie depuis 21604 jours (22 x 11 x 491 jours)
2019

ce qui représente 33,1004% de la vie de l'auteur


hier
L'atelier du texte demain




Intolérance zéro 211



Gustav Diégèse







Le plaisir des autres


Parmi les manifestations de notre intolérance première à autrui, il y a celles, désastreuses, qui s'attachent au dénigrement du plaisir des autres. Cette intolérance est délétère.

Prenons trois exemples.

Vous avez la chance de bénéficier de conditions de séjour estival magnifiques, qui vous conduisent d'une maison confortable à une crique déserte ou presque. Vous ne vous mêlez à aucune foule, ne serait-ce que pour acheter ce merveilleux fromage bio chez ce petit producteur, qui commence cependant à être un peu trop connu. Il vous aura fallu attendre pour vous garer la dernière fois que vous y êtes allé. En revenant, vous êtes passé par la plage. À vrai dire, vous avez longé la plage, la longue file de voitures surchauffées qui embouteilleront tout à l'heure l'unique route qui conduit au Camping des flots. Des marchands d'une mauvaise nourriture trop grasse ou trop sucrée empuantissaient l'air de friture et de caramel chauffé. En refermant le portail derrière vous, le calme de la maison, cette maison que vous connaissez depuis l'enfance, vous a encore surpris.

Vous revenez vers le camping dans votre SUV neuf. Vous avez craint de ne pas l'avoir pour les vacances, mais il est arrivé à temps. Vous avez bénéficié d'une offre exceptionnelle de location longue durée et votre apport initial a été minimisé grâce à la prime à la reconversion des véhicules polluants qui vous a permis de faire reprendre le vieux diesel que vous aviez hérité de votre père il y a une dizaine d'années quand vous vous êtes installé dans la vie. Vous êtes, cette année, particulièrement satisfait de l'emplacement que le gérant du Camping des flots vous a réservé pour les trois premières semaines du mois d'août. Vous seriez bien parti un peu plus tôt, mais cela n'a pas été possible. Vous avez commencé à prévoir le trajet du retour pour éviter au mieux les embouteillages. Cette année, vous bénéficierez pour la première fois de la climatisation, ce qui calmera sans doute les gosses et le chat.


Vous appréciez les derniers kilomètres. Cette année, il ne vous aura fallu que quatre jours pour descendre à vélo jusqu'à la côte. La petite remorque que vous avez achetée pour transporter les bagages a parfaitement rempli son office. Chaque année, vous trouvez que, malgré tout, les conditions de voyage pour les cyclistes s'améliorent. Vous appréciez particulièrement que sur les petites routes la vitesse a été réduite, même si trop d'automobilistes, encore, ne respectent pas les limitations de vitesse. Vous pouvez soutenir qu'être doublé à 80Km/h au lieu de 90km/h est plus confortable pour le cycliste, surtout quand il tire une petite remorque. Vous passez successivement devant la plage, le Camping des flots bleus, en remontant la file de voitures qui fait la queue pour y entrer, puis, vous traversez le quartier des grosses villas qui se sont construites dès le début du 19e siècle et dont beaucoup appartiennent à la même famille depuis plusieurs générations. Vous irez vous installer plus loin et vous changerez de place tous les jours. Dans une semaine, vous quitterez le bord de mer. Vous préférez l'arrière-pays, qui est beaucoup plus sauvage.


Vous ne vous reconnaissez dans aucune de ces trois personnes ou bien vous vous reconnaissez plus ou moins dans l'une d'entre elles. Le plaisir de chacune des trois vaut le plaisir des deux autres. Il vaut aussi le vôtre, soyez en certain.


Réjouissez-vous du plaisir des autres au lieu de le mépriser, car, il est aussi le vôtre.








page 211
Toute la collection
4ème de couverture


On connaissait le slogan politique « tolérance zéro » visant à criminaliser tout acte de délinquance. On connaissait aussi l'échec de ce slogan, remplissant les prisons devenues encore davantage des fabriques de fléaux sociaux. Gustav Diégèse nous propose en réponse le concept inverse : « intolérance zéro ».
La proposition sociale et politique de l'auteur est plus subtile qu'elle n'apparaît de prime abord. En effet, sous ses allures d'oxymore, « l'intolérance zéro » se révèle un mode d'action politique assez sophistiqué. Car, contrairement à son pendant policier et judiciaire, ce n'est pas seulement l'institution qui est pointée et promise à la réforme, mais la société toute entière. L'auteur montre en effet que la judiciarisation de la tolérance entreprise par des lois, certes, importantes et nécessaires, n'est cependant pas suffisante, ni efficace à défaut de la pacification économique mais aussi morale de la société.
« Intolérance zéro » est un manifeste qui pourra paraître utopique. Il l'est assurément. Mais, à l'heure où toutes les formes d'injonctions et de répressions échouent, cette utopie-là fait vraiment du bien.
2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000

2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010