Diégèse mercredi 29 mai 2019



ce travail est commencé depuis 7089 jours (3 x 17 x 139 jours)
et son auteur est en vie depuis 21542 jours (2 x 10771 jours)
2019

ce qui représente 32,9078% de la vie de l'auteur


hier
L'atelier du texte demain




En silence 149



Noëmie Diégèse







André cherche sur l'internet un cours de langue des signes pas trop loin de chez lui. Certes, il entend parfaitement, mais il a remarqué que depuis qu'il ne parle plus, ses interlocuteurs ont tendance à hausser la voix. Il s'agit d'un réflexe et même des mal-voyants l'ont constaté. Il constate aussi que ces mêmes interlocuteurs ont tendance à douter de ses facultés mentales. Bref, on lui parle plus fort, en articulant exagérément et en utilisant des mots simples, un peu comme les gens pensent d'ordinaire qu'il faut parler à un enfant de quatre ans. S'il pratiquait la langue des signes, il ne rencontrerait pas cet inconvénient. Il voit cependant un obstacle à son apprentissage. Les locuteurs en LSF - pour langue des signes française - ne se contentent pas de parler avec les mains. Leur visage est aussi très expressif. Or, André n'a jamais eu le visage très expressif. Quand il parlait encore, on lui reprochait, et ce, depuis l'enfance, de tout dire sur le même ton et de ne jamais trahir ses émotions. « Cache ta joie ! » lui disait-on souvent. Il se souvient de l'anniversaire de ses dix ans, quand sa grand-mère lui avait offert le jeu qu'il attendait pour sa console. Il l'avait remerciée si froidement que la vieille dame avait cru qu'elle s'était trompée de version. Il l'avait rassurée et il avait entendu sa mère expliquer : « ne t'en fais pas, il est toujours comme ça. » Il se souvient aussi que quelques années plus tard, aux obsèques de cette même grand-mère, alors que toute la famille sanglotait, il était resté de marbre et que sa mère l'avait traité de monstre, allant jusqu'à supputer qu'il serait incapable de pleurer quand elle mourrait. La pauvre femme avait raison. Quand elle a succombé brusquement, André a accueilli la nouvelle avec une froideur que tous ont jugée coupable. Ainsi, comment imaginer qu'il pourrait tordre son visage dans tous les sens pour exprimer ceci ou cela ?

André abandonne sa recherche de cours de langue des signes. Lui vient l'idée de ne plus rien exprimer. Jusqu'à présent, il pallie l'absence de la parole par un petit carnet qu'il tient toujours à sa proximité et sur lequel il écrit les éléments de conversation qu'il souhaite transmettre. Il n'en fera plus rien désormais. Il abandonne ce carnet, c'est décidé. André ira dans le monde impassible et impavide. On verra bien le genre d'ennuis que cela va lui amener.







page 149
Toute la collection
4ème de couverture
2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000

2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010