Diégèse vendredi premier mars 2019



ce travail est commencé depuis 7000 jours (23 x 53 x 7 jours)
et son auteur est en vie depuis 21453 jours (3 x 7151 jours)
2019

ce qui représente 32,6295% de la vie de l'auteur


hier
L'atelier du texte demain




C'est encore la nuit et pourtant 60



Daniel Diégèse

Couverture de Siné Hebdo Numéro 62 dessin de Faujour






1er mars 2030


J'ai retrouvé dans la bibliothèque, sous une pile de magazines conservés pour des raisons qui ont disparu au fil des ans, un exemplaire d'un magazine que, l'instant d'avant, j'aurais juré ne jamais avoir lu, ni, encore moins, acheté. Il s'agissait d'un exemplaire du numéro 62 de mars 2017 de SINE MENSUEL. La notice encyclopédique en ligne explique que le premier numéro est daté de septembre 2011 et que sa devise, qui apparaît d'ailleurs sur la couverture, est « le journal qui fait mal et ça fait du bien. »

J'ai cru dans un premier temps qu'il s'agissait d'un magazine qui datait de l'hiver 2018-2019, soit près de deux années auparavant. Je me souvenais en effet qu'à partir du mois de novembre 2018, chaque semaine, avec quelques amis, nous avions battu le pavé parisien dans des manifestations qui se terminaient souvent assez mal, au moins si l'on en croyait les médias. Nous revenions cependant la gorge et les yeux irrités par les gaz lacrymogènes, réunis par notre indignation d'alors. J'ai d'abord pensé que le magazine était antidaté pour en faire coïncider la date avec la montée en puissance de la campagne électorale présidentielle française. En effet, cette année 2017, en mai, le président de la République Emmanuel Macron allait être élu. J'ai donc vérifié. C'était bien un magazine authentique qui, dès mars 2017, avait donc prévu que l'actualité politique serait marquée par un retour de celles et ceux qu'il nommait « les sans-voix. »


Cela m'a presque réconcilié avec les journaux satiriques. Je ne crois pas, en effet, avoir jamais lu un seul article du Canard enchaîné ou encore de Charlie Hebdo, même si j'avais été moi aussi douloureusement Charlie quelques années plus tôt, alors que j'étais encore enfant. Mais là, j'étais bluffé, ne serait-ce que par la teinte jaune des personnages du dessinateur Faujour qui semblait envahir peu à peu le dessin à partir de la gauche. Je me souvenais en effet que l'emblème de cette révolte des années 2020 avait été non pas un insigne, non pas un drapeau, mais un gilet jaune fluorescent, de ceux qui doivent obligatoirement équiper les véhicules motorisés. Je me souviens qu'à cette époque, je n'avais déjà plus de véhicule motorisé et que j'avais dû pour la première manifestation chercher un gilet jaune dans plusieurs magasins, avant d'en trouver un dans une boutique de station-service du côté du boulevard périphérique nord, celui-là même qui a été démoli quelques années plus tard.








page 60
Toute la collection
4ème de couverture


L'observation des images du temps passé, de l'iconographie du temps passé - dirait-on pour paraître savant - nous renseigne évidemment sur l'époque d'alors, mais, au-delà, sur ce qui était en train de changer à cette époque-là et annonçait l'avenir. L'apparition d'une mode vestimentaire et capillaire, la diffusion de nouvelles formes artistiques, l'engouement pour de nouvelles musiques évoquent évidemment un changement dans la culture, un changement culturel. Les affrontements sociétaux sont aussi, et toujours, des affrontements esthétiques.
De nombreux travaux ont exploré ces signes de changement pour le passé. Mais, l'intérêt du dernier ouvrage de Daniel Diégèse, docteur en esthétique, est de tenter de prédire l'avenir culturel à partir des signaux plus ou moins faibles que le système de la mode, pour reprendre le titre de Barthes, ou plutôt, les systèmes de la mode, donnent à voir et à comprendre.
À partir d'images empruntées aux magazines, aux réseaux sociaux, ou même directement extraites de la rue, Daniel Diégèse tend la trame de 2030 en utilisant une méthode originale : la nostalgie par anticipation. De quoi les individus jeunes aujourd'hui se souviendront dans dix ou quinze ans avec la nostalgie du temps passé ? La méthode est assez efficace et permet à celles et ceux qui ne sont plus jeunes de considérer les jeunes comme de futurs vieux... ce qui est toujours réjouissant et rassurant. Lisez ce livre et vous aussi, prédisez l'avenir...
2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000

2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010