Diégèse vendredi 15 mars 2019



ce travail est commencé depuis 7014 jours (2 x 3 x 7 x 167 jours)
et son auteur est en vie depuis 21467 jours (21467 = nombre premier)
2019

ce qui représente 32,6734% de la vie de l'auteur


hier
L'atelier du texte demain




Ce doit être beau 74



Mathieu Diégèse







Nous sommes enfin arrivés hier à Palavas-les-Flots. Nous n'y étions jamais venus alors que c'est la destination balnéaire privilégiée des Cévenols. C'est le petit train de Montpellier à Palavas qui avait scellé cet engouement. Le dessinateur Albert Dubout l'a immortalisé et le musée qui porte son nom en garde les dernières traces. Le petit train a fait son dernier voyage le 30 septembre 1968. L'ORTF était venu filmer. Les habitants se plaignaient de la disparition du train pour des motifs de bon sens qui le sont encore aujourd'hui. Mais il fallait combler le déficit d'exploitation de la petite ligne et laisser la place aux automobiles. Le refrain du déficit est encore entendu partout en France et, comme on a supprimé les tramways des villes avant de les y faire revenir, on reviendra certainement aux petits trains de campagne. Peu de chance cependant qu'ils soient à vapeur. Leur empreinte carbone serait trop importante.

Le petit train de Palavas-les-Flots suivait à peu près le Lez, traversait le canal du Rhône à Sète avant d'arriver dans cette ville coincée entre la lagune de l'étang du Méjean, celle de l'étang de l'Arnel et de l'étang du Prévost. Aller à Palavas, c'était se donner le goût d'une Venise populaire. La ville se repose sur les deux berges d'un grand canal qui n'est autre que le Lez endigué. Un peu plus loin, au sud-ouest, seule au milieu des salins, la cathédrale de la Maguelone semble la rescapée d'une tempête terrible qui aurait abattu les maisons alentour. On ne connaît pas vraiment les raisons qui amenèrent l'institution d'un évêché sur ce qui était alors une île qui, depuis toujours, était occupée par les peuples aventuriers. La première cathédrale avait été transformée en mosquée et l'on raconte que c'est Charles Martel qui la fit détruire en 737. Cet épisode est régulièrement rappelé par les factions identitaires qui pullulent dans l'Hérault autant que les moustiques, qui se plaisent à agiter les gens avec le fantasme que l'occupant arabe pourrait revenir. Ce serait oublié que le site est en décadence depuis le quinzième siècle et que les Arabes n'y sont pour rien. Sans les Compagnons de la Maguelone, la cathédrale serait une ruine et il faudrait attendre un hypothétique Loto du Patrimoine.


C'est d'ailleurs en partie le jeu qui fait la fortune de Palavas-les-Flots, qui gagne des millions et en redistribue quelques-uns. Il n'est pourtant pas très grand, pas même classé dans la liste des vingt premiers casinos de France.

Palavas vit en se louant et les redevances font une bonne part de son budget. Elle vit des loisirs, du casino, des campings, du port de plaisance et d'un phare de la Méditerranée dont on se demande quelle administration aveugle et sans doute idiote a permis la construction. Il ne fait pas moins de quarante-trois mètres de hauteur et un restaurant nécessairement panoramique est installé en son faîte. Sans doute satisfaite d'avoir créé le monument le plus atrocement laid du littoral, la Ville a décidé de l'envelopper d'une animation lumineuse.







page 74
Toute la collection
4ème de couverture


Il y a longtemps qu'ils ne regardent plus la télévision. Sans doute depuis qu'il n'y a plus de magasins d'électroménager qui mettent en vitrine des téléviseurs allumés. Lui, se rappelle vaguement avoir ainsi été informé d'événements qui se passaient dans le monde. Mais il n'était alors pas certain de leur signification. Ce n'est pas qu'ils soient incultes ou arriérés. C'est même l'exact contraire. Par une sorte de vœu fait l'un à l'autre, il y a si longtemps qu'ils ne se souviennent plus depuis combien de temps, ils se sont retirés du monde moderne pour vivre dans une bastide très reculée de la campagne cévenole, qui pourrait bien avoir vu passer Stevenson sur son ânesse Modestine. Nul ne pourrait d'ailleurs jurer qu'ils ne les aient pas vus eux-mêmes.
Mais, un jour, ils décident d'aller voir la mer et rejoignent une station balnéaire de la côte languedocienne.
Ce roman très attendu de Mathieu Diégèse, sous ses allures drolatiques, est un délicieux conte philosophique. Comment des personnages vivant comme au dix-neuvième siècle et férus de culture classique s'interrogent sur des produits de consommation qui, pour être présentés comme hédonistes n'en sont pas moins avilissants ?
On retrouve ici avec bonheur l'écriture alerte du philosophe romancier.
2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000

2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010