Diégèse mercredi 27 novembre 2019



ce travail est commencé depuis 7271 jours (11 x 661 jours)
et son auteur est en vie depuis 21724 jours (22 x 5431 jours)
2019

ce qui représente 33,4699% de la vie de l'auteur


hier
L'atelier du texte demain




Parc central 331



Gustav Diégèse







Depuis le mail Anatole-France, Vernon regarde Vernon de l'autre côté de la Seine. La promenade touristique, le parcours impressionniste, c'est plutôt de l'autre côté, du côté de Giverny et de sa noria d'autocars touristiques. L'autre côté, c'est Vernonnet, rattachée à Vernon en 1804, le vieux moulin tout pimpant et le stade ; plus loin, le Campus de l'espace.

Nous sommes du côté normand de l'Epte, qui se jette dans la Seine à deux pas.

Colette se promène chaque jour ou presque sur le mail. Elle a pensé un temps se munir d'un chien pour se donner une contenance, avant de renoncer tout autant au chien qu'à la contenance. Elle habite à proximité dans une de ces maisons anciennes qui ont subsisté après la guerre vers la rue Bourbon Penthièvre. Quand elle était petite fille, sa grand-mère lui racontait la guerre et la libération de Vernon. Un mois avant le débarquement, le pont du chemin de fer est détruit par des avions chasseurs en piqué. Moins d'un mois plus tard, le 26 mai 1944, 146 tonnes de bombes ne détruisent pas entièrement le pont routier, mais abattent entièrement ou partiellement près de 300 maisons. Son grand-père a compté 34 attaques aériennes entre avril et août 1944. Il ne s'était pas trompé. C'est ce que confirment aujourd'hui les livres d'histoire.

Colette n'est jamais allée sur les îles, ni l'île Maurice, ni l'île Corday. Jeune fille, il lui est arrivée de se perdre avec un amoureux du côté de la falaise de Vernonnet. Quand il y avait de la famille qui venait de Paris ou de Rouen, on allait à Giverny et parfois d'Évreux. On pouvait même y aller à vélo. De l'autre côté de la Seine, la circulation était moindre que sur la route nationale 15 avant la construction de l'autoroute. Et puis, on avait gardé l'habitude de se promener de l'autre côté, car, Vernonnet, pour les Vernonnais et les Vernonnaises, cela restera toujours « l'autre côté ».

Colette se dit qu'elle aurait pu vivre de l'autre côté, du côté de la gare et du vieux moulin. Elle aurait habité rue de la Chaussée ou rue de la Ravine. Elle se serait promenée chaque jour, regardant Vernon et le mail en pensant à son enfance.

Colette préfère rester de ce côté.
 




 


page 331
Toute la collection
4e de couverture


Il y a le mythique Central Park de New-York, les Buttes Chaumont de Paris, Hyde Park et Regent's Park de Londres et tous les parcs des capitales et puis il y a les parcs des villes et des bourgs, qui sont parfois d'anciens jardins privés réquisitionnés pour le public ou qui sont nés de la seule volonté d'offrir un parc à la population. Historiques tout autant qu'oubliés, ou bien contemporains, quels sont-ils aujourd'hui, comment sont-ils fréquentés et quels sont leurs usages ? Telle est la question que Gustav Diégèse, voyageur infatigable s'est posée. Il a parcouru sans relâche la France entière, alignant les étapes les plus improbables pour faire connaissance avec les parcs des centres villes. Il en revient avec de nombreuses photographies et une étude sociologique très tendre. Car, c'est sa première constatation, le parc, peut-être parce qu'il est d'abord le royaume de l'enfance, demeure le royaume de la tendresse. De la tendresse et de l'amour.
Voilà un bien beau voyage que l'auteur nous propose. Et qui sait : ce livre vous donnera peut-être l'envie soudaine d'aller en voyage à Vesoul ou à Guéret, où les parcs sont magnifiques.
2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000

2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010