Diégèse samedi 19 octobre 2019



ce travail est commencé depuis 7232 jours (26 x 113 jours)
et son auteur est en vie depuis 21685 jours (5 x 4337 jours)
2019

ce qui représente 33,3502% de la vie de l'auteur


hier
L'atelier du texte demain




Permanence 292



Daniel Diégèse







La tombe d'Hélène et de Pierre Desproges se trouve allée Denon, à gauche en montant, un peu après la tombe de Frédéric Chopin, qui est, elle, sur la droite. La modeste pierre tombale est recouverte de végétation et entourée de grilles métalliques qui ressemblent à celles que l'on trouve à proximité des passages pour piétons. Sur une plaque qui doit être en laiton, on peut lire les deux noms et les années de naissance et de mort : 1939-1988 pour Pierre et 1947-2012 pour Hélène.

Je me souviens parfaitement du jour de la mort de Pierre Desproges. C'était le 18 avril 1988. C'est ce jour-là que j'ai décidé d'arrêter de fumer. Je ne sais pas combien de personnes ont décidé d'arrêter de fumer ce jour-là. À l'époque, j'étais un tout jeune gardien de cimetière et je n'étais pas au Père Lachaise. C'était un lundi. C'était le meilleur jour pour commencer le sevrage du tabac. J'avais fumé clope sur clope tout le week-end précédent.
Maintenant, avec l'internet, on peut facilement trouver une liste de personnalités mortes un 18 avril. Cela aurait sans doute beaucoup amusé Pierre Desproges. Le peintre Gustave Moreau, lui aussi, est mort un 18 avril, en 1898. Albert Einstein est mort le 18 avril 1955. Cela lui aurait beaucoup plu de mourir le même jour qu'un génie. Il y a aussi Marcel Pagnol en 1974. Pour les Églises orthodoxes, c'est la saint Euthyme et la saint Zosime et pour les Catholiques, la Saint Parfait.

Ce n'était donc pas un mauvais jour pour mourir.

On me demande souvent où se trouve la tombe de Pierre Desproges. Moins, ces derniers temps, car les applications mobiles sur les téléphones indiquent son emplacement. Mais, quand on me le demande, je réponds toujours par une citation de Pierre Desproges. Je choisis évidemment celles qui évoquent la mort. C'est pour cela que j'aime Pierre Desproges, il dédramatise la mort et même les gardiens de cimetière ont besoin de dédramatiser la mort.
« Au paradis, on est assis à la droite de Dieu. C'est normal, c'est la place du mort. » ; « Sachons mourir sans dire de conneries ! » ; « L'âge mûr, c'est la période de la vie qui précède l'âge pourri. » ; « Mourir n'est pas un problème, c'est à la portée du premier venu. » ; « Suicidez-vous jeune, vous profiterez de la mort ! ». Il doit y en avoir d'autres. La plupart du temps, les gens sourient ou rigolent franchement. On ne vient pas au Père-Lachaise pour voir la tombe de Pierre Desproges si l'on ne goûte pas l'humour de Pierre Desproges.

Moi, ça me fait rire à chaque fois.







page 292
Toute la collection
4e de couverture


René est gardien de cimetière à Paris, il est gardien de cimetière parisien. Il a été muté, à sa demande aime-t-il préciser, au Père Lachaise. Avant il était à Montparnasse. Ce n'était pas mal, Montparnasse, mais le Père Lachaise, c'est mieux. Il y a beaucoup plus de célébrités qui y sont inhumées, plus de touristes, plus de vie...
Plus de vie dans un cimetière, cela peut sembler paradoxal. Mais, il faut ne pas connaître les cimetières pour penser cela. C'est plein de vie, un cimetière, même dans les plus petits villages. C'est bien simple, de la vie, dans un cimetière, il n'y a que cela. Et au Père Lachaise, ce sont plus de deux millions de personnes en vie qui parcourent chaque année les allées pentues. Les morts sont très minoritaires.
Mais, ce que René préfère, c'est être de permanence. Il ferme les portes. Il a le cimetière pour lui.
Ce roman est une plongée dans un lieu très connu, qui demeure cependant secret. La vie quotidienne de René, comme celle de tous les gardiens de cimetière, regorge d'anecdotes amusantes ou tragiques. La mort, pour peu qu'on n'en ait pas peur, est souvent drôle et toujours fascinante.
2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000

2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010