Diégèse vendredi 25 octobre 2019



ce travail est commencé depuis 7238 jours (2 x 7 x 11 x 47 jours)
et son auteur est en vie depuis 21691 jours (109 x 199 jours)
2019

ce qui représente 33,3687% de la vie de l'auteur


hier
L'atelier du texte demain




Deuxième essai de début 298



Mathieu Diégèse


Vincent est arrivé à la conclusion, qu'il considère cependant provisoire, que changer véritablement de vie serait suicidaire puisque cela le conduirait à se suicider. Si cette conclusion lui paraît contre-intuitive, elle lui semble cependant philosophiquement juste mais, rend toute idée de changement du vie moins désirable, surtout s'il considère qu'il n'a quant à lui aucun goût pour le suicide et qu'il ne se sent pas particulièrement déprimé. Il ne l'est d'ailleurs pas et il est même en pleine forme. Il faut donc qu'il reprenne les choses depuis le début. D'où lui venait cette idée saugrenue de changer de vie ? D'une certaine lassitude qui l'avait pris. Qu'est-ce que serait la lassitude ? Est-ce l'ennui ?

Vincent reprend dans la bibliothèque l'ouvrage si souvent feuilleté de Fernando Pessoa : Le Livre de l'intranquillité. il sait depuis longtemps que là où la philosophie achoppe et parfois même s'arrête, la littérature et surtout la poésie peuvent prendre le relais.

« Quoi donc ? Qu'y a-t-il donc dans l'air profond que l'air profond lui-même, qui n'est rien ? Qu'y a-t-il d'autre dans le ciel qu'une teinte qui ne lui appartient pas ? Qu'y a-t-il dans ces traînées vagues, moins que des nuages et dont je doute déjà, qu'y a-t-il de plus que les reflets lumineux, matériellement incidents, d'un soleil déjà déclinant ? Dans tout cela, qu'y a-t-il d'autre que moi ? Ah, mais l'ennui, c'est cela, tout simplement cela. C'est que dans tout ce qui existe - terre, ciel, univers - dans tout cela, il n'y ait que moi. »

Vincent ne changera pas de vie puisqu'il ne pourra jamais changer les nuages dans le ciel.


page 298
Toute la collection
4e de couverture


C'est décidé. Il n'y a plus à tergiverser. Il a peut-être trop attendu. Mais, cette fois, c'est bon. Rien ne pourra le dissuader. Vincent va changer de vie. Mais voilà, Vincent est philosophe et il considère toute chose à l'aune de concepts. Ainsi, toute chose fait l'objet d'un débat philosophique, qu'il garde pour lui, qu'il porte publiquement dans des cours ou dans ses écrits. Et avant de changer de vie, Vincent doit régler quelques problèmes philosophiques. Sinon, rien ne sera possible. Qu'est-ce que la vie ? Peut-on changer ? Le changement est-il une notion  ? Un mixte de pensée ? « changer » signifie qu'il y a un avant et un après, et donc un commencement. Mais, quand s'arrête alors le commencement ? Qu'appelle-ton « début » ?
Mathieu Diégèse emmène ses lecteurs avec jubilation dans les méandres philosophiques très obsessionnels de son personnage, qui lui ressemble sans doute un peu. On se reconnaît aussi au détour d'une situation tout à la fois philosophique et burlesque. On sourit, on rit parfois. On s'amuse beaucoup. Vincent changera-t-il de vie ? Certainement. Comment ? C'est une autre histoire, si c'est une histoire.
2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000

2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010