Diégèse samedi 7 septembre 2019



ce travail est commencé depuis 7190 jours (2 x 5 x 719 jours)
et son auteur est en vie depuis 21643 jours (23 x 941 jours)
2019

ce qui représente 33,2209% de la vie de l'auteur


hier
L'atelier du texte demain




Ces Souvenirs particuliers 250



Mathieu Diégèse







Les formes des signalétiques apposées au sol sont dessinées selon des gabarits disponibles chez des fournisseurs spécialisés. La peinture est utilisée, mais aussi la pulvérisation de thermoplastique effectuée à l'aide d'un compresseur. Il existe aussi des bandes élastomères auto-adhésives préfabriquées.

Supposez une ville et commencez par une petite ville. Si vous commenciez par une grande ville, vous ne pourriez pas terminer l'exercice, car, cela demande un entraînement certain. Dans cette ville que vous avez choisie, cette bourgade, ce bourg, ne considérez que la signalétique au sol. Oubliez les panneaux indicateurs, quels qu'ils soient, mais faites cependant bien attention de ne pas enfreindre les règles qu'ils édictent. Vous pouvez tenter, si vous en avez la patience et la dextérité, de reproduire sur un plan cette signalétique. Vous pouvez effectuer un tri et, par exemple, décider ne pas considérer les délimitations des places de parking des automobiles ou bien encore les pistes cyclables, même si celles-ci, on le verra, donnent des indications précieuses à qui sait les lire véritablement. Regardez le dessin que vous avez produit. Regardez le encore. Vous avez commencé l'entraînement et peu à peu vous allez voir.

Ce que vous allez voir, c'est que cette signalétique supposée s'inscrire dans l'espace est une signalétique temporelle. Elle témoigne de faits passés très souvent oubliés, elle accompagne des mémoires oubliées, elles réunit des fantômes, le soir et même le jour, la nuit parfois et c'est pourquoi elle est très souvent éclairée.
 
Je me souviens ainsi parfaitement de cette flèche impérieuse à la courbure puissante dans un parking souterrain. L'automobiliste pressé n'y voyait rien d'autre que l'ardente obligation d'aller vers la droite pour rejoindre la sortie, peut-être, l'étage supérieur, peut-être aussi. Pourtant, à la regarder plus attentivement, on remarquait d'abord qu'elle semblait tourner à droite comme à regret, affichant une perspective douloureuse, dessinant tout aussi bien le freinage des véhicules en pleine courbe, exercice toujours difficile, même à petite vitesse. Tant de véhicules, pourtant, roulent trop vite trop vite dans les parkings... D'ailleurs, la largeur de la flèche elle-même semblait bien désigner que les véhicules à cet endroit ont l'habitude d'aller trop vite et parfois même beaucoup trop vite. C'est alors que l'on remarque que la flèche contrariée désigne un peu plus loin un passage piéton presque effacé dont une des bandes blanches est souillée, noirâtre. C'est là que ça s'est passé dit la flèche. Qu'est-ce qui s'est passé ? Un drame, évidemment, dont le seul témoin permanent avertit qu'il peut recommencer. Et c'est là que l'on perçoit que la signification de cette flèche est toute autre en vérité.







page 250
Toute la collection
4e de couverture

Mathieu Diégèse ne s'ennuie jamais. Les villes sont pour lui un inépuisable terrain de jeu. Dans ce livre de photographies, prises sur une dizaine d'années, l'auteur a capté ces inscriptions étranges qui parsèment les villes. Certes, on peut imaginer qu'elles sont réalisées par les services de la voirie, les compagnies d'électricité, de gaz, d'assainissement... Mais Mathieu Diégèse prend le parti de croire et de nous faire croire que tout cela est une couverture et que ces inscriptions sont bel et bien cabalistiques. L'auteur nous donne ici ce qu'il prétend être le sens véritable de ces inscriptions qui pourraient sans lui paraître anodines.

Les lectrices et les lecteurs sont invité.e.s à suivre l'auteur dans ce jeu de piste. Le livre, disponible aussi en version numérique, est associé à un site où l'on peut déposer des images et des textes. Les images, évidemment, doivent être géolocalisées.
Vous ne partez pas en vacances ? Partez avec Mathieu Diégèse, la moindre plaque d'égout est la porte d'un souterrain vers des pays enchanteurs et enchantés.
2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000

2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010