Diégèse dimanche 9 août 2020



ce travail est commencé depuis 7527 jours (3 x 13 x 193 jours)
et son auteur est en vie depuis 21980 jours (22 x 5 x 7 x 157 jours)
2020

ce qui représente 34,2448% de la vie de l'auteur
trois mille cent quarante semaines de vie

hier

L'atelier du texte demain


Table des évangiles augmentés
L'évangile selon Saint Luc
40
augmenté par Daniel Diégèse
Or, une pensée leur vint à l'esprit, savoir lequel d'entre eux était le plus grand.
Jésus, voyant la pensée de leur cœur, prit un petit enfant, le plaça près de lui,
et leur dit : « Quiconque reçoit en mon nom ce petit enfant me reçoit moi-même ; et quiconque me reçoit reçoit celui qui m'a envoyé. Car celui qui est le plus petit parmi vous tous, c'est celui-là qui est grand. »
Jean prit la parole, et dit : « Maître, nous avons vu un homme qui chasse des démons en ton nom ; et nous l'en avons empêché, parce qu'il ne nous suit pas. »
« Ne l'en empêchez pas, lui répondit Jésus ; car qui n'est pas contre vous est pour vous. »
Lorsque le temps où il devait être enlevé du monde approcha, Jésus prit la résolution de se rendre à Jérusalem.
Il envoya devant lui des messagers, qui se mirent en route et entrèrent dans un bourg des Samaritains, pour lui préparer un logement.
mais on ne le reçut pas, parce qu'il se dirigeait sur Jérusalem.
Les disciples Jacques et Jean, voyant cela, dirent : « Seigneur, veux-tu que nous commandions que le feu descende du ciel et les consume ? »
Jésus se tourna vers eux, et les réprimanda, disant : « Vous ne savez de quel esprit vous êtes animés.
Car le Fils de l'homme est venu, non pour perdre les âmes des hommes, mais pour les sauver. » Et ils allèrent dans un autre bourg.
Pendant qu'ils étaient en chemin, un homme lui dit : « Seigneur, je te suivrai partout où tu iras. »
Jésus lui répondit : « Les renards ont des tanières, et les oiseaux du ciel ont des nids : mais le Fils de l'homme n'a pas un lieu où il puisse reposer sa tête. »
Il dit à un autre : « Suis-moi. Et il répondit : « Seigneur, permets-moi d'aller d'abord ensevelir mon père. »
mais Jésus lui dit : « Laisse les morts ensevelir leurs morts ; et toi, va annoncer le royaume de Dieu. »
Un autre dit : « Je te suivrai, Seigneur, mais permets-moi d'aller d'abord prendre congé de ceux de ma maison ».
Jésus lui répondit : « Quiconque met la main à la charrue, et regarde en arrière, n'est pas propre au royaume de Dieu. »

Un jour encore, sur le chemin de Jérusalem, Jésus dit à ses disciples : « Regardez cet arbre. Depuis combien de temps son ombre protège-t-elle les voyageurs qui veulent se reposer de la chaleur du soleil ? Vos pères le connaissaient et les pères de vos pères aussi et cela vous suffit à croire que cet arbre est éternel. Pourtant, cet arbre n'est pas éternel.
Regardez la pierre qui borne le chemin. Les pères de vos pères ou encore ceux qui sont venus avant eux l'on placée pour marquer le chemin et guider les voyageurs. Et cela vous suffit à penser qu'elle est éternelle. Mais il n'en est rien, car, viendra le jour où elle sera déplacée et bousculée dans le fossé.
Regardez le soleil. Qui peut prétendre avoir vécu dans ce monde avant que le soleil ne paraisse ? Et il paraît chaque jour et cela vous suffit à penser qu'il est éternel. Pourtant il n'en est rien et viendra le moment où le soleil s'éteindra dans un incendie fulgurant.
Ainsi, vous considérez l'éphémère comme éternel.
Mais considérez cet oiseau de quelques jours. Ne lui reste pas que quelques jours à vivre encore, car la vie des petits oiseaux est courte au regard de celle de l'homme, de l'arbre, de la pierre et du soleil.
Pourtant, en vérité, je vous le dis, la vie de ce petit oiseau est éternelle.
Vous aussi, considérez en vous ce qui est éternel au lieu de vous soucier tout le jour et toute la nuit de ce qui est périssable et éphémère.
Vous délaissez la foi, qui procède de Dieu, ainsi que la prière, qui fortifie la foi, pour accomplir tout le jour des actes qui sont autant de sacrifices à l'éphémère. Vous délaissez le divin en vous et vous venez me voir. Glorifiez en vous le divin et vous pourrez me suivre. »
Les disciples écoutaient sans comprendre et ils interrogèrent Jésus.
« Pourquoi nos pères nous ont-ils donc donné toutes ces règles et pourquoi avons nous été éduqués dans ces traditions ? »
Jésus répondit : « Êtes-vous les pères de vos pères ou êtes-vous leurs fils ?
Qui vous a dit que les pères et les fils et les fils des fils recevaient en ce monde les mêmes mission ?
Vos pères vous ont éduqués avant que le Fils de l'homme vienne. Et vous éduquerez vos fils après sa venue.
Comment pouvez-vous attendre le Messie et vouloir que rien ne change ? »



2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010