Diégèse mardi 18 août 2020



ce travail est commencé depuis 7536 jours (24 x 3 x 157 jours)
et son auteur est en vie depuis 21989 jours (11 x 1999 jours)
2020

ce qui représente 34,2717% de la vie de l'auteur


hier

L'atelier du texte demain


Table des évangiles augmentés
L'évangile selon Saint Luc
49
augmenté par Daniel Diégèse
Quelqu'un dit à Jésus, du milieu de la foule : « Maître, dis à mon frère de partager avec moi notre héritage. »
Jésus lui répondit : « O homme, qui m'a établi pour être votre juge, ou pour faire vos partages ? »
Puis il leur dit : « Gardez-vous avec soin de toute avarice ; car la vie d'un homme ne dépend pas de ses biens, fût-il dans l'abondance. »
Et il leur dit cette parabole : Les terres d'un homme riche avaient beaucoup rapporté.
Et il raisonnait en lui-même, disant : Que ferai-je ? car je n'ai pas de place pour serrer ma récolte.
Voici, dit-il, ce que je ferai : j'abattrai mes greniers, j'en bâtirai de plus grands, j'y amasserai toute ma récolte et tous mes biens ;
et je dirai à mon âme : Mon âme, tu as beaucoup de biens en réserve pour plusieurs années ; repose-toi, mange, bois, et réjouis-toi.
mais Dieu lui dit : Insensé ! cette nuit même ton âme te sera redemandée ; et ce que tu as préparé, pour qui cela sera-t-il ?
Il en est ainsi de celui qui amasse des trésors pour lui-même, et qui n'est pas riche pour Dieu. »
Jésus dit ensuite à ses disciples : « C'est pourquoi je vous dis : Ne vous inquiétez pas pour votre vie de ce que vous mangerez, ni pour votre corps de quoi vous serez vêtus.
La vie est plus que la nourriture, et le corps plus que le vêtement.
Considérez les corbeaux : ils ne sèment ni ne moissonnent, ils n'ont ni cellier ni grenier ; et Dieu les nourrit. Combien ne valez-vous pas plus que les oiseaux !
Qui de vous, par ses inquiétudes, peut ajouter une coudée à la durée de sa vie ?
Si donc vous ne pouvez pas même la moindre chose, pourquoi vous inquiétez-vous du reste ?
Considérez comment croissent les lis : ils ne travaillent ni ne filent ; cependant je vous dis que Salomon même, dans toute sa gloire, n'a pas été vêtu comme l'un d'eux.
Si Dieu revêt ainsi l'herbe qui est aujourd'hui dans les champs et qui demain sera jetée au four, à combien plus forte raison ne vous vêtira-t-il pas, gens de peu de foi ?
Et vous, ne cherchez pas ce que vous mangerez et ce que vous boirez, et ne soyez pas inquiets.
Car toutes ces choses, ce sont les païens du monde qui les recherchent. Votre Père sait que vous en avez besoin.
Cherchez plutôt le royaume de Dieu ; et toutes ces choses vous seront données par-dessus.
Ne crains point, petit troupeau ; car votre Père a trouvé bon de vous donner le royaume.
Vendez ce que vous possédez, et donnez-le en aumônes. Faites-vous des bourses qui ne s'usent point, un trésor inépuisable dans les cieux, où le voleur n'approche point, et où la teigne ne détruit point.
Car là où est votre trésor, là aussi sera votre cœur.
Que vos reins soient ceints, et vos lampes allumées. »

Le soir, en particulier, les apôtres dirent à Jésus : « Tu leur as enseigné de ne pas se préoccuper des nourritures terrestres et de vivre comme les corbeaux qui ne se soucient pas de trouver de quoi manger.
Et tu leur as enseigné aussi de ne pas se soucier de leur vêtement, car le lis ni ne file ni ne coud.
Pourtant, ne voyons-nous pas dans les rues et jusqu'à Jérusalem, des enfants, des hommes, des femmes et des vieillards affamés qui ne trouvent de quoi manger et ne voyons-nous pas aussi que certains d'entre eux sont nus ? »
Jésus répondit : « Vous voyez les affamés et vous pouvez les rassasier et vous voyez des mendiants nus et vous pouvez les vêtir.
Allez prendre de quoi les nourrir chez ceux qui ont du pain, de la viande et des fruits en abondance ;
Allez prendre de quoi les vêtir chez ceux qui gardent dans leur maison de quoi vêtir toute une armée.
Et si l'on vous demande de quel droit vous faites cela, répondez que vous le faites pour l'amour de Dieu.
Et si l'on veut vous en empêcher, allez voir les autorités et dites leur que Dieu ne peut tolérer qu'il y ait des affamés et des mendiants qui ne trouvent pas de quoi se vêtir et rappelez aussi que ce sont souvent les mêmes.
Et rappelez-vous ce qu'ont dit les prophètes.
Amos n'a-t-il pas prédit le feu dans Jérusalem : parce qu'ils ont vendu le juste pour de l'argent, et le pauvre pour le prix d'une sandale ;
Ils aspirent à voir la poussière de la terre sur la tête des misérables, et ils violent le droit des malheureux ;
Et aux prophètes vous avez donné cet ordre : ne prophétisez pas ! »
Les apôtres écoutaient et avec eux ceux qui étaient restés là, étonnés de ces paroles car, les docteurs de la loi et les sacrificateurs ne citaient que rarement les prophéties d'Amos.
Jacques demanda alors à Jésus : « Si nous prenons au riche pour donner au pauvre, en nourriture et en vêtement, quand il n'y aura plus de riches, comment donnerons-nous aux pauvres ? »
Jésus répondit : « Pourquoi me poses-tu cette question ? Cherches-tu pour toi et pour moi une occasion de chute ?
Car, cette question vient de ton intelligence, mais elle ne vient pas de ton cœur.
Quand il n'y aura plus de pauvres, tout le peuple sera riche. »
Un autre encore objecta : « Mais les riches ne laisseront pas prendre leur bien et lèveront des armées contre nous. »
Jésus répondit alors : « Que feront leurs armées contre les armées des anges ? Et que sera leur courroux face au courroux de Dieu ?
Prenez chez eux ce qui revient aux pauvres et ne craignez pas leur colère car il vous sera rendu justice au Royaume des Cieux. »



2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010