Diégèse samedi 29 août 2020



ce travail est commencé depuis 7547 jours (7547 = nombre premier)
et son auteur est en vie depuis 22000 jours (24 x 53 x 11 jours)
2020

ce qui représente 34,3045% de la vie de l'auteur


hier

L'atelier du texte demain


Table des évangiles augmentés
L'évangile selon Saint Luc
60
augmenté par Daniel Diégèse
Jésus, se rendant à Jérusalem, passait entre la Samarie et la Galilée.
Comme il entrait dans un village, dix lépreux vinrent à sa rencontre. Se tenant à distance, ils élevèrent la voix, et dirent :
Jésus, maître, aie pitié de nous !
Dès qu'il les eut vus, il leur dit : « Allez vous montrer aux sacrificateurs. » Et, pendant qu'ils y allaient, il arriva qu'ils furent guéris.
L'un d'eux, se voyant guéri, revint sur ses pas, glorifiant Dieu à haute voix.
Il tomba sur sa face aux pieds de Jésus, et lui rendit grâces. C'était un Samaritain.
Jésus, prenant la parole, dit : « Les dix n'ont-ils pas été guéris ? Et les neuf autres, où sont-ils ?
Ne s'est-il trouvé que cet étranger pour revenir et donner gloire à Dieu ? »
Puis il lui dit : « Lève-toi, va ; ta foi t'a sauvé. »

Les disciples demandèrent à Jésus : « Devons-nous en conclure que le Samaritain vaut mieux que les neuf autres lépreux ? »
Jésus répondit : « Pourquoi voulez-vous toujours faire des comparaisons entre les hommes ?
Les dix n'ont-ils pas été guéris également et les sacrificateurs ne l'ont-ils pas constaté ?
Un seul est revenu donner gloire à Dieu. Cela ne signifie pas qu'il est meilleur que les autres mais que lui seul a perçu ce qui lui est arrivé.
Quand vous guérissez des malades, beaucoup ne gardent que la joie d'avoir laissé derrière eux la maladie. Mais, il y a ceux pour qui la grâce de Dieu est première, avant la guérison. Ceux-là rendent grâce au Seigneur.
Qui aurait pu guérir ce lépreux, qu'il fût samaritain, galiléen ou de Judée s'il n'avait pas cru ? »



2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010