Diégèse mercredi 2 décembre 2020



ce travail est commencé depuis 7642 jours (2 x 3821 jours)
et son auteur est en vie depuis 22095 jours (32 x 5 x 491 jours)
2020

ce qui représente 34,5870% de la vie de l'auteur


hier

L'atelier du texte demain


Table des évangiles augmentés
L'évangile selon Saint Jean
14
64
augmenté par Noëmie Diégèse
« Que votre cœur ne se trouble point. Croyez en Dieu, et croyez en moi.
Il y a plusieurs demeures dans la maison de mon Père. Si cela n'était pas, je vous l'aurais dit. Je vais vous préparer une place.
Et, lorsque je m'en serai allé, et que je vous aurai préparé une place, je reviendrai, et je vous prendrai avec moi, afin que là où je suis vous y soyez aussi.
Vous savez où je vais, et vous en savez le chemin. »
Thomas lui dit : « Seigneur, nous ne savons où tu vas ; comment pouvons-nous en savoir le chemin ? »
Jésus lui dit : « Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi.
Si vous me connaissiez, vous connaîtriez aussi mon Père. Et dès maintenant vous le connaissez, et vous l'avez vu. »
Philippe lui dit : « Seigneur, montre-nous le Père, et cela nous suffit. »
Jésus lui dit : « Il y a si longtemps que je suis avec vous, et tu ne m'as pas connu, Philippe ! Celui qui m'a vu a vu le Père ; comment dis-tu : Montre-nous le Père ?
Ne crois-tu pas que je suis dans le Père, et que le Père est en moi ? Les paroles que je vous dis, je ne les dis pas de moi-même ; et le Père qui demeure en moi, c'est lui qui fait les œuvres.
Croyez-moi, je suis dans le Père, et le Père est en moi ; croyez du moins à cause de ces œuvres.
En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit en moi fera aussi les œuvres que je fais, et il en fera de plus grandes, parce que je m'en vais au Père ;
et tout ce que vous demanderez en mon nom, je le ferai, afin que le Père soit glorifié dans le Fils.
Si vous demandez quelque chose en mon nom, je le ferai.
Si vous m'aimez, gardez mes commandements.
Et moi, je prierai le Père, et il vous donnera un autre consolateur, afin qu'il demeure éternellement avec vous,
l'Esprit de vérité, que le monde ne peut recevoir, parce qu'il ne le voit point et ne le connaît point ; mais vous, vous le connaissez, car il demeure avec vous, et il sera en vous.
Je ne vous laisserai pas orphelins, je viendrai à vous.
Encore un peu de temps, et le monde ne me verra plus ; mais vous, vous me verrez, car je vis, et vous vivrez aussi.
En ce jour-là, vous connaîtrez que je suis en mon Père, que vous êtes en moi, et que je suis en vous.
Celui qui a mes commandements et qui les garde, c'est celui qui m'aime ; et celui qui m'aime sera aimé de mon Père, je l'aimerai, et je me ferai connaître à lui. »

Les disciples regardaient Jésus et ne comprenaient pas ce qu'il leur disait ou ne voulaient pas comprendre ce qu'il leur disait.
Face à leur silence, Jésus leur dit : « Vous m'interrogez et vous m'interrogez encore sur ce que je vous dis. D'autres viendront après vous qui s'interrogeront les uns les autres sur le sens de mes paroles et de mes actes ; et d'autres encore, pour les siècles de siècles.
Ne soyez pas dans l'erreur. Comment pouvez-vous comprendre si vous n'écoutez pas ?
Allez chercher un enfant de sept ans et son père. Si son père lui dit qu'il va sortir pour faire ce qu'il a à faire et qu'il reviendra dans trois jours, l'enfant va être inquiet de rester seul, mais il croira son père et attendra dans sa maison pendant les trois jours que son père revienne. Et si se présentent des visiteurs qui veulent rencontrer son père, l'enfant leur dira que son père est parti et qu'il reviendra après trois jours et qu'ils pourront alors le rencontrer.
Ce que sait faire un enfant de sept ans pour son père, ne pouvez-vous, vous aussi, le faire pour le Père ?
Mais, me direz-vous, le père n'est pas le fils et le fils n'est pas le père.
Mais moi, je suis le Fils et je suis le Père, car le Père est en moi et je suis le Fils.
Quand je serai parti, je vous le dis, vous ne resterez pas seul. N'arrive-t-il pas au père de l'enfant de sept ans d'appeler à lui son frère, qui est l'oncle de l'enfant, pour rester avec l'enfant pendant l'absence du père.
Le Père vous a envoyé l'Esprit saint, qui ne vous quittera pas si vous croyez en lui et si vous croyez en lui, vous croyez au Père et au Fils.
Mais pour l'enfant de sept ans, l'oncle n'est pas le père et l'oncle n'est pas le fils. Mais l'Esprit saint est le Père et il est le Fils.
Je vous dis cela pour que vous compreniez, car votre tête est dure et qu'il vous faut des miracles et des paraboles. Mais, si vous ne croyez pas, aucun miracle et aucune parabole ne pourra vous venir en secours et vous passerez les siècles des siècles à disputer sur le Père, le Fils et l'Esprit saint, car vous ne voulez pas laisser de côté vos habitudes de pensée et vos habitudes de jugement.
Pourtant, vous devez vous abandonner au Seigneur pour croire et croire pour vous abandonner au Seigneur et alors vous comprendrez que le Père, le Fils et l'Esprit saint ne font qu'un et que vous ne faites qu'un avec le Père, le Fils et l'Esprit saint, par la foi. »
Pierre demanda à Jésus : « Ne nous donnes-tu pas un livre pour étudier toutes ces choses afin que nous croyions et que nous comprenions ? »
Jésus répondit : « C'est vous que je laisse aux hommes pour qu'ils croient et après vous ceux qui viendront pour que vous témoigniez et qu'ils témoignent de la gloire de Dieu. »



2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010