Diégèse dimanche 13 décembre 2020



ce travail est commencé depuis 7653 jours (3 x 2551 jours)
et son auteur est en vie depuis 22106 jours (2 x 7 x 1579 jours)
2020

ce qui représente 34,6196% de la vie de l'auteur
trois mille cent cinquante-huit semaines de vie
hier

L'atelier du texte demain


Table des évangiles augmentés
L'évangile selon Saint Jean
18
75
augmenté par Noëmie Diégèse
Ils conduisirent Jésus de chez Caïphe au prétoire : c'était le matin. Ils n'entrèrent point eux-mêmes dans le prétoire, afin de ne pas se souiller, et de pouvoir manger la Pâque.
Pilate sortit donc pour aller à eux, et il dit : « Quelle accusation portez-vous contre cet homme ? »
Ils lui répondirent : « Si ce n'était pas un malfaiteur, nous ne te l'aurions pas livré. »
Sur quoi Pilate leur dit : « Prenez-le vous-mêmes, et jugez-le selon votre loi. » Les Juifs lui dirent : « Il ne nous est pas permis de mettre personne à mort. »
C'était afin que s'accomplît la parole que Jésus avait dite, lorsqu'il indiqua de quelle mort il devait mourir.
Pilate rentra dans le prétoire, appela Jésus, et lui dit : « Es-tu le roi des Juifs ? »
Jésus répondit : « Est-ce de toi-même que tu dis cela, ou d'autres te l'ont-ils dit de moi ? »
Pilate répondit : « Moi, suis-je Juif ? Ta nation et les principaux sacrificateurs t'ont livré à moi : qu'as-tu fait ? »
« Mon royaume n'est pas de ce monde, répondit Jésus. Si mon royaume était de ce monde, mes serviteurs auraient combattu pour moi afin que je ne fusse pas livré aux Juifs ; mais maintenant mon royaume n'est point d'ici-bas. »
Pilate lui dit : « Tu es donc roi ? » Jésus répondit : « Tu le dis, je suis roi. Je suis né et je suis venu dans le monde pour rendre témoignage à la vérité. Quiconque est de la vérité écoute ma voix. »
Pilate lui dit : « Qu'est-ce que la vérité ? » Après avoir dit cela, il sortit de nouveau pour aller vers les Juifs, et il leur dit : « Je ne trouve aucun crime en lui.
Mais, comme c'est parmi vous une coutume que je vous relâche quelqu'un à la fête de Pâque, voulez-vous que je vous relâche le roi des Juifs ? »
Alors de nouveau tous s'écrièrent : « Non pas lui, mais Barabbas. » Or, Barabbas était un brigand.

Vous aussi, ne soyez pas obstinés à vouloir faire juger vos ennemis et si l'on vous propose la clémence, choisissez la clémence.
Et si l'on vous propose la conciliation, choisissez la conciliation.
Et si l'on vous propose la clémence, choisissez la clémence.
À quoi vous sert de pourchasser vos ennemis et de les mettre à mort ?
Aurez-vous moins d'ennemis quand vous les aurez fait emprisonner et tuer ?
Vous en aurez davantage et davantage encore et vos enfants auront comme ennemis les enfants de vos ennemis.
Ne savez-vous pas que le Seigneur veut la paix sur la terre pour les siècles des siècles et qu'il abhorre la guerre et la violence ?
Jésus demanda à Pilate : « Qu'a-t-il donc fait pour être emprisonné ? »
Pilate répondit : « Qu'en sais-je ? S'il est emprisonné, c'est donc qu'il est un brigand et qu'il a commis un crime. S'il est libéré, ce sera en raison de la coutume et non parce qu'il est innocent. »
Jésus dit alors : « Libérez Barabbas plutôt que moi, car, je ne suis pas innocent de ce que l'on me reproche bien que je n'aie commis aucun crime. Mais il est préférable de libérer les coupables dont les crimes ont été clairement établis.
Vous aimez enfermer vos frères, vous aimez mettre à mort, vous aimez lapider les femmes et certains hommes aussi et faire souffrir les animaux.
Mais, en vérité je vous le dis, celui qui condamne, celui qui frappe, celui qui lapide, celui qui met à mort, c'est celui-là le coupable, qui rendra compte de ce qu'il a fait devant Dieu.
Car, je vous le dis, la justice divine n'est pas ce que vous appelez justice et ce que vous appelez justice n'est qu'iniquité.
De quel droit condamnez-vous vos frères et les mettez à mort ?
C'est parce qu'il est coupable qu'il faut libérer Barabbas et parce que je suis innocent de tout péché qu'il faut me sacrifier. »



2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010