Diégèse vendredi 14 février 2020



ce travail est commencé depuis 7350 jours (2 x 3 x 52 x 72 jours)
et son auteur est en vie depuis 21803 jours (21803 = nombre premier)
2020

ce qui représente 33,7110% de la vie de l'auteur
mille cinquante semaines d'écriture

hier

L'atelier du texte demain


Table des évangiles augmentés
L'évangile selon Saint Matthieu
11-3
45
augmenté par Mathieu Diégèse
Alors il se mit à faire des reproches aux villes dans lesquelles avaient eu lieu la plupart de ses miracles, parce qu'elles ne s'étaient pas repenties.
Malheur à toi, Chorazin ! malheur à toi, Bethsaïda ! car, si les miracles qui ont été faits au milieu de vous avaient été faits dans Tyr et dans Sidon, il y a longtemps qu'elles se seraient repenties, en prenant le sac et la cendre.
C'est pourquoi je vous le dis : au jour du jugement, Tyr et Sidon seront traitées moins rigoureusement que vous.
Et toi, Capharnaüm, seras-tu élevée jusqu'au ciel ? Non. Tu seras abaissée jusqu'au séjour des morts ; car, si les miracles qui ont été faits au milieu de toi avaient été faits dans Sodome, elle subsisterait encore aujourd'hui.
C'est pourquoi je vous le dis : au jour du jugement, le pays de Sodome sera traité moins rigoureusement que toi.
En ce temps-là, Jésus prit la parole, et dit : « Je te loue, Père, Seigneur du ciel et de la terre, de ce que tu as caché ces choses aux sages et aux intelligents, et de ce que tu les as révélées aux enfants.
Oui, Père, je te loue de ce que tu l'as voulu ainsi.
Toutes choses m'ont été données par mon Père, et personne ne connaît le Fils, si ce n'est le Père ; personne non plus ne connaît le Père, si ce n'est le Fils et celui à qui le Fils veut le révéler.
Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos.
Prenez mon joug sur vous et recevez mes instructions, car je suis doux et humble de cœur ; et vous trouverez du repos pour vos âmes.
Car mon joug est doux, et mon fardeau léger. »

Et les disciples imaginaient les terribles guerres et les immenses brasiers qui détruiraient ces villes comme Sodome avait été détruite.
Ils revoyaient en songe Chorazin et sa synagogue noire et l'imaginaient recouverte de terre et de gravats pour les siècles des siècles.
Ils voyaient aussi Bethsaïda sous les décombres, prises par un tremblement de terre qui ne laisserait pas pierre sur pierre.
Et de ces pierres tombées des maisons patriciennes, d'autres villages naîtraient.
Mais Pierre et André, et encore Jacques et Jean, ainsi que Philippe et Nathanaël connaissaient quant à eux chaque pierre de Bethsaïda et pleuraient à l'idée de sa destruction.
Aucun d'entre eux ne connaissait ni Tyr, ni Sidon, si ce n'était par quelques marchands qui parcouraient alors la Galilée.
Mais, tous connaissaient Capharnaüm et ne pouvaient croire qu'elle serait un jour détruite, tant elle était puissante et fréquentée par toute la région.
Alors, ils demandèrent à Jésus : « Sommes-nous Seigneur parmi les doux et les humbles de cœur et serons-nous sauvés nous qui tout le jour avons pris ton joug ? »
Jésus leur répondit : « Le salut appartient à votre Père. Faites le bien sans vous soucier du salut et soyez comme les enfants qui construisent des maisons de terre sans se soucier que la pluie vienne les détruire dans l'instant. Pourquoi vous soucier de l'éternité quand le lendemain ne vous appartient pas ? »





2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010