Diégèse mardi 28 juillet 2020



ce travail est commencé depuis 7515 jours (32 x 5 x 167 jours)
et son auteur est en vie depuis 21968 jours (24 x 1373 jours)
2020

ce qui représente 34,2088% de la vie de l'auteur


hier

L'atelier du texte demain


Table des évangiles augmentés
L'évangile selon Saint Luc
28
augmenté par Daniel Diégèse
Le jour suivant, Jésus alla dans une ville appelée Naïn ; ses disciples et une grande foule faisaient route avec lui.
Lorsqu'il fut près de la porte de la ville, voici, on portait en terre un mort, fils unique de sa mère, qui était veuve ; et il y avait avec elle beaucoup de gens de la ville.
Le Seigneur, l'ayant vue, fut ému de compassion pour elle, et lui dit : « Ne pleure pas ! »
Il s'approcha, et toucha le cercueil. Ceux qui le portaient s'arrêtèrent. Il dit : « Jeune homme, je te le dis, lève-toi ! »
Et le mort s'assit, et se mit à parler. Jésus le rendit à sa mère.
Tous furent saisis de crainte, et ils glorifiaient Dieu, disant : un grand prophète a paru parmi nous, et Dieu a visité son peuple.

Le soir, les apôtres réunis autour de Jésus lui dirent : « Tu guéris les malades, mais tu ressuscites les morts. Nous avons guéri des malades par ton nom, mais, pourrons-nous aussi ressusciter les morts ? »
Jésus leur dit : « Qui guérit les malades et qui ressuscite les morts ? Pensez-vous que vous avez guéri un seule malade ? Et pensez-vous que vous pourrez ressusciter un seul mort ? 
Le fils de la veuve a ressuscité parce que sa mère pleurait et beaucoup de gens autour d'elle, mais aussi parce que j'ai touché le cercueil et la foi et l'amour ont ressuscité le jeune homme. »
Les apôtres demandèrent alors si le Seigneur avait ressuscité le jeune homme et Jésus répondit : « La foi procède du Seigneur et du Seigneur seul. »




2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010