Diégèse mercredi 29 juillet 2020



ce travail est commencé depuis 7516 jours (22 x 1879 jours)
et son auteur est en vie depuis 21969 jours (32 x 2441 jours)
2020

ce qui représente 34,2118% de la vie de l'auteur


hier

L'atelier du texte demain


Table des évangiles augmentés
L'évangile selon Saint Luc
29
augmenté par Daniel Diégèse
Cette parole sur Jésus se répandit dans toute la Judée et dans tout le pays d'alentour.
Jean fut informé de toutes ces choses par ses disciples.
Il en appela deux, et les envoya vers Jésus, pour lui dire : « Es-tu celui qui doit venir, ou devons-nous en attendre un autre ? »
Arrivés auprès de Jésus, ils dirent : « Jean Baptiste nous a envoyés vers toi, pour dire : Es-tu celui qui doit venir, ou devons-nous en attendre un autre ? »
À l'heure même, Jésus guérit plusieurs personnes de maladies, d'infirmités, et d'esprits malins, et il rendit la vue à plusieurs aveugles.
Et il leur répondit : « Allez rapporter à Jean ce que vous avez vu et entendu : les aveugles voient, les boiteux marchent, les lépreux sont purifiés, les sourds entendent, les morts ressuscitent, la bonne nouvelle est annoncée aux pauvres.
Heureux celui pour qui je ne serai pas une occasion de chute ! »
Lorsque les envoyés de Jean furent partis, Jésus se mit à dire à la foule, au sujet de Jean : « Qu'êtes-vous allés voir au désert ? un roseau agité par le vent ?
mais, qu'êtes-vous allés voir ? un homme vêtu d'habits précieux ? Voici, ceux qui portent des habits magnifiques, et qui vivent dans les délices, sont dans les maisons des rois.
Qu'êtes-vous donc allés voir ? un prophète ? Oui, vous dis-je, et plus qu'un prophète.
C'est celui dont il est écrit :
Voici, j'envoie mon messager devant ta face,
pour préparer ton chemin devant toi.
Je vous le dis, parmi ceux qui sont nés de femmes, il n'y en a point de plus grand que Jean. Cependant, le plus petit dans le royaume de Dieu est plus grand que lui.
Et tout le peuple qui l'a entendu et même les publicains ont justifié Dieu, en se faisant baptiser du baptême de Jean ;
mais les pharisiens et les docteurs de la loi, en ne se faisant pas baptiser par lui, ont rendu nul à leur égard le dessein de Dieu.
À qui donc comparerai-je les hommes de cette génération, et à qui ressemblent-ils ?
Ils ressemblent aux enfants assis dans la place publique, et qui, se parlant les uns aux autres, disent : Nous vous avons joué de la flûte, et vous n'avez pas dansé ; nous vous avons chanté des complaintes, et vous n'avez pas pleuré.
Car Jean Baptiste est venu, ne mangeant pas de pain et ne buvant pas de vin, et vous dites : Il a un démon.
Le Fils de l'homme est venu, mangeant et buvant, et vous dites : C'est un mangeur et un buveur, un ami des publicains et des gens de mauvaise vie.
mais la sagesse a été justifiée par tous ses enfants. »

Jésus leur dit encore : « Que vous faudra-t-il pour que vous croyiez ? Vous attendez des miracles et vous demandez des miracles et quand les miracles sont pour vous accomplis, vous les considérez comme des tours de magiciens.
Les malades sont guéris et vous acclamez les malades au lieu d'acclamer la guérison.
Les aveugles voient et vous acclamez les aveugles au lieu d'acclamer la vision.
Et il en va de même pour les paralytiques dont vous ne considérez pas le mouvement.
Croyez-vous que tout cela s'accomplisse par jeu ?
Que faites-vous de la foi ? Car, je vous le dis, c'est la foi qui rend la vue, c'est la foi qui guérit et c'est elle encore qui fait que les paralytiques peuvent marcher.
Combien de prophètes vous faudra-t-il pour que vous croyiez ?
Vous les martyrisez et vous les tuez et vous êtes comme les fétus de paille aspirés par tous les vents. Quand le vent vient du sud, vous allez vers le nord et quand il vient du nord, vous retournez vers le sud.
Votre incrédulité et votre manque de foi vous feront croire à de faux prophètes et vous vous repentirez trop tard.
Mais en mon nom, on vous enverra tuer des croyants. Mais en mon nom, on vous enverra punir et frapper. Mais en mon nom, on vous demandera de juger. Je vous le dis en vérité, mieux vaudrait que ceux qui vous enverront en mon nom accomplir de telles choses ne fussent jamais nés, car il agissent pour le démon et n'agissent pas pour Dieu. »
La foule écoutait stupéfaite et sans comprendre qu'il parlait des temps à venir pour les siècles des siècles. Certains entendaient et ne comprenaient pas.
Jésus reprit la parole et leur dit : « La foi et les actes de la foi ne sont pas comme les tâches quotidiennes que vous accomplissez. Et le témoignage de la foi et des actes de la foi n'est pas comme ce dont vous témoignez dans votre vie. Il ne s'agit pas de dire « peut-être ». Il ne s'agit pas de se lancer dans des paris insensés. Croire ne demande rien d'autre que de croire et la foi ne demande rien d'autre que la foi.
Vous pensez que cela vous est impossible. En vérité, certains d'entre vous oublieront la parole et la bonne nouvelle et ne croiront jamais. La foi leur restera étrangère quand bien même ils continueront leurs prières et leurs sacrifices.
Soyez fragiles et la foi vous atteindra.
Ayez faim de vie et la foi vous rassasiera.
Soyez pauvre et la foi vous enrichira.
Aimez votre prochain et vous serez aimés du Seigneur votre Dieu qui vous aime déjà dans les Cieux.
Laissez-vous aller dans la foi et la foi vous montrera le chemin. »



2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010