Diégèse lundi 4 mai 2020



ce travail est commencé depuis 7430 jours (2 x 5 x 743 jours)
et son auteur est en vie depuis 21883 jours (79 x 277 jours)
2020

ce qui représente 33,9533% de la vie de l'auteur


hier

L'atelier du texte demain


Table des évangiles augmentés
L'évangile selon Saint Marc
6
34
augmenté par Gustav Diégèse
Aussitôt après, il obligea ses disciples à monter dans la barque et à passer avant lui de l'autre côté, vers Bethsaïda, pendant que lui-même renverrait la foule.
Quand il l'eut renvoyée, il s'en alla sur la montagne, pour prier.
Le soir étant venu, la barque était au milieu de la mer, et Jésus était seul à terre.
Il vit qu'ils avaient beaucoup de peine à ramer ; car le vent leur était contraire. À la quatrième veille de la nuit environ, il alla vers eux, marchant sur la mer, et il voulait les dépasser.
Quand ils le virent marcher sur la mer, ils crurent que c'était un fantôme, et ils poussèrent des cris ;
car ils le voyaient tous, et ils étaient troublés. Aussitôt Jésus leur parla, et leur dit : « Rassurez-vous, c'est moi, n'ayez pas peur ! »
Puis il monta vers eux dans la barque, et le vent cessa. Ils furent en eux-mêmes tout stupéfaits et remplis d'étonnement ;
car ils n'avaient pas compris le miracle des pains, parce que leur cœur était endurci.
Après avoir traversé la mer, ils vinrent dans le pays de Génésareth, et ils abordèrent.
Quand ils furent sortis de la barque, les gens, ayant aussitôt reconnu Jésus,
parcoururent tous les environs, et l'on se mit à apporter les malades sur des lits, partout où l'on apprenait qu'il était.
En quelque lieu qu'il arrivât, dans les villages, dans les villes ou dans les campagnes, on mettait les malades sur les places publiques, et on le priait de leur permettre seulement de toucher le bord de son vêtement. Et tous ceux qui le touchaient étaient guéris.

Un jour Jésus dit à ses disciples : « Je sais que vous parlez entre vous de la nuit où je vous ai rejoints sur la barque. De quoi avez-vous eu peur ? »
Les disciples étaient embarrassés que Jésus les questionnât ainsi, car, ils ne savaient pas pourquoi ils avaient eu peur quand ils l'avaient vu les rejoindre.
Jésus leur dit alors : « Vous avez eu peur de la tempête et vous n'avez pas péri.
La peur est une maladie contagieuse. Comme vous aviez peur de périr de la tempête, vous avez eu peur de moi.
Et pourtant, vous m'avez suivi sur les places et dans le désert et vous avez vu et vous avez entendu la parole.
Et vous étiez là quand je guérissais les malades.
Qu'en serra-t-il de tous ceux qui ne m'auront pas vu et qui n'auront pas entendu la bonne parole de ma propre bouche.
Comment croiront-ils et combattront-ils leur peur ?
Car, vous pensiez croire et vous n'avez pas cru que je pouvais vous rejoindre et vous avez eu peur.
Et vous n'avez pas cru que je pouvais nourrir cinq mille hommes avec cinq pains et deux poissons.
Mais j'aurais pu les nourrir sans aucun pain ni aucun poisson.
Quand croirez-vous enfin, vous que j'ai choisis et qui m'avez suivi ?
Ne pourrai-je jamais me reposer sur vous ? »
Les disciples baissaient la tête et se repentaient de n'avoir pas cru. Ils demeuraient dans le silence de peur de courroucer Jésus encore davantage.
Jésus leur dit enfin : « Et maintenant encore, vous avez peur comme des enfants qui craignent les réprimandes.
Je ne vous fais pas des réprimandes mais je vous livre des commandements. »




2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010