Diégèse mardi 3 mars 2020



ce travail est commencé depuis 7368 jours (23 x 3 x 307 jours)
et son auteur est en vie depuis 21821 jours (21821 = nombre premier)
2020

ce qui représente 33,7656% de la vie de l'auteur


hier

L'atelier du texte demain


Table des évangiles augmentés
L'évangile selon Saint Matthieu
16
63
augmenté par Mathieu Diégèse
Jésus, étant arrivé dans le territoire de Césarée de Philippe, demanda à ses disciples : « Qui dit-on que je suis, moi, le Fils de l'homme ? »
Ils répondirent : « Les uns disent que tu es Jean-Baptiste ; les autres, Élie ; les autres, Jérémie, ou l'un des prophètes. »
« Et vous, leur dit-il, qui dites-vous que je suis ? »
Simon Pierre répondit : « Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant. »
Jésus, reprenant la parole, lui dit : « Tu es heureux, Simon, fils de Jonas ; car ce ne sont pas la chair et le sang qui t'ont révélé cela, mais c'est mon Père qui est dans les cieux.
Et moi, je te dis que tu es Pierre, et que sur cette pierre je bâtirai mon Église, et que les portes du séjour des morts ne prévaudront point contre elle.
Je te donnerai les clefs du royaume des cieux : ce que tu lieras sur la terre sera lié dans les cieux, et ce que tu délieras sur la terre sera délié dans les cieux. »
Alors il recommanda aux disciples de ne dire à personne qu'il était le Christ.
Dès lors Jésus commença à faire connaître à ses disciples qu'il fallait qu'il allât à Jérusalem, qu'il souffrît beaucoup de la part des anciens, des principaux sacrificateurs et des scribes, qu'il fût mis à mort, et qu'il ressuscitât le troisième jour.
Pierre, l'ayant pris à part, se mit à le reprendre, et dit : « À Dieu ne plaise, Seigneur ! Cela ne t'arrivera pas. »
Mais Jésus, se retournant, dit à Pierre : « Arrière de moi, Satan ! tu m'es en scandale ; car tes pensées ne sont pas les pensées de Dieu, mais celles des hommes. »
Alors Jésus dit à ses disciples : « Si quelqu'un veut venir après moi, qu'il renonce à lui-même, qu'il se charge de sa croix, et qu'il me suive.
Car celui qui voudra sauver sa vie la perdra, mais celui qui la perdra à cause de moi la trouvera.
Et que servirait-il à un homme de gagner tout le monde, s'il perdait son âme ? ou, que donnerait un homme en échange de son âme ?
Car le Fils de l'homme doit venir dans la gloire de son Père, avec ses anges ; et alors il rendra à chacun selon ses œuvres.
Je vous le dis en vérité, quelques-uns de ceux qui sont ici ne mourront point, qu'ils n'aient vu le Fils de l'homme venir dans son règne. »

Un soir, Jésus et Pierre marchaient le long de la rivière se rappelant la foule qui, comme chaque jour, s'était pressée pour voir Jésus, le toucher ou toucher son manteau, pour demander et obtenir la guérison.
Simon dit Pierre lui demanda : « Pourquoi m'as-tu choisi moi ?
Je ne suis pas le plus instruit des douze. Je connais mal les Écritures et souvent tu me rabroues parce que je n'ai pas compris tes paroles. »
Jésus répondit à Pierre : « Tu m'as choisi autant que je t'ai choisi et tu as été choisi autant que tu as choisi. Tu n'es pas ce que tu crois être et il en est ainsi de tous les hommes. qui se réveillera un jour en se disant qu'il doit accomplir la volonté de Dieu ? Et pourtant, chaque jour, nombreux sont ceux qui se lèvent et qui accomplissent la volonté du Seigneur... Et tu es l'un de ceux-là. »
Pierre réfléchissait et demanda encore à Jésus : « Si tu es le Fils de Dieu, comme le disent beaucoup et comme je le crois, tu es donc immortel. Mais, si tu es immortel, pourquoi dois-tu mourir et ressusciter le troisième jour ? »
Jésus répondit : « Tu touches du doigt le mystère et ce mystère est le mystère de la vie. C'est par amour pour vous que le Père m'a envoyé et qu'il m'a fait homme parmi les hommes. Comme tu me vois, je suis, avec toi ce soir qui marche le long de la rivière. Et je suis comme tu me verras demain, à guérir les foules. Mais je suis aussi là pour vaincre la mort.
Que craignent plus les hommes sur la terre que la mort ? Ils pensent ne rien craindre davantage. Et pourtant, je te le dis, ils craignent de nombreuses choses qui les tiennent éveillés dans la nuit.
Car, l'homme est pétri de craintes et toute sa vie est construite sur la crainte.
Je suis venu enlever la crainte de la vie de l'homme et celui qui me suivra ne craindra plus. »
Pierre réfléchissait encore.
Après un long moment il demanda : « Mais, Seigneur, on nous a enseigné à craindre le Seigneur Notre Père. Et comment craindrais-je le Seigneur si je ne crains plus. »
Jésus répondit : « Le Père n'est pas comme un dieu païen dont il faudrait craindre la colère et qu'il faudrait apaiser en faisant des sacrifices. Et quel autre sacrifice pourrait lui agréer lui qui a offert son propre fils en sacrifice pour les hommes des siècles des siècles ? »



2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010