Diégèse mercredi 25 mars 2020



ce travail est commencé depuis 7390 jours (2 x 5 x 739 jours)
et son auteur est en vie depuis 21843 jours (33 x 809 jours)
2020

ce qui représente 33,8323% de la vie de l'auteur


hier

L'atelier du texte demain


Table des évangiles augmentés
L'évangile selon Saint Matthieu
26-2
85
augmenté par Mathieu Diégèse
Pierre, prenant la parole, lui dit : « Quand tu serais pour tous une occasion de chute, tu ne le seras jamais pour moi. »
Jésus lui dit : « Je te le dis en vérité, cette nuit même, avant que le coq chante, tu me renieras trois fois. »
Pierre lui répondit : « Quand il me faudrait mourir avec toi, je ne te renierai pas. » Et tous les disciples dirent la même chose.
Là-dessus, Jésus alla avec eux dans un lieu appelé Gethsémané, et il dit aux disciples : « Asseyez-vous ici, pendant que je m'éloignerai pour prier. »
Il prit avec lui Pierre et les deux fils de Zébédée, et il commença à éprouver de la tristesse et des angoisses.
Il leur dit alors : « Mon âme est triste jusqu'à la mort ; restez ici, et veillez avec moi. »
Puis, ayant fait quelques pas en avant, il se jeta sur sa face, et pria ainsi : « Mon Père, s'il est possible, que cette coupe s'éloigne de moi ! Toutefois, non pas ce que je veux, mais ce que tu veux. »
Et il vint vers les disciples, qu'il trouva endormis, et il dit à Pierre : « Vous n'avez donc pu veiller une heure avec moi !
Veillez et priez, afin que vous ne tombiez pas dans la tentation ; l'esprit est bien disposé, mais la chair est faible. »
Il s'éloigna une seconde fois, et pria ainsi : « Mon Père, s'il n'est pas possible que cette coupe s'éloigne sans que je la boive, que ta volonté soit faite ! »
Il revint, et les trouva encore endormis ; car leurs yeux étaient appesantis.
Il les quitta, et, s'éloignant, il pria pour la troisième fois, répétant les mêmes paroles.
Puis il alla vers ses disciples, et leur dit : « Vous dormez maintenant, et vous vous reposez ! Voici, l'heure est proche, et le Fils de l'homme est livré aux mains des pécheurs.
Levez-vous, allons ; voici, celui qui me livre s'approche. »
Comme il parlait encore, voici, Judas, l'un des douze, arriva, et avec lui une foule nombreuse armée d'épées et de bâtons, envoyée par les principaux sacrificateurs et par les anciens du peuple.
Celui qui le livrait leur avait donné ce signe : « Celui que je baiserai, c'est lui ; saisissez-le. »
Aussitôt, s'approchant de Jésus, il dit : « Salut, Rabbi ! » Et il le baisa.
Jésus lui dit : « Mon ami, ce que tu es venu faire, fais-le. » Alors ces gens s'avancèrent, mirent la main sur Jésus, et le saisirent.

Mais les disciples, non plus que Pierre et les deux fils de Zébédée, s'étaient interrogé les uns les autres au sujet du dernier repas.
L'un d'entre-eux demanda : « Pourquoi Jésus, qui connaît la traitrise de Judas, l'a-t-il laissé mettre avec lui la main dans le plat ?
N'aurait-il pas mieux fallu le chasser ? »
Un autre demanda encore « Est-ce que manger avec un impur rend le repas impur ? »
Un autre enfin demanda aussi : « Judas a-t-il, comme nous, été sanctifiés et est-il appelé lui aussi à rompre le pain et à servir le vin en mémoire de Jésus ? »
Le plus jeune prit la parole en disant : « N'avez-vous pas vous aussi, avec le Maître, fait manger à votre table les publicains et les prostituées ?
Rappelez-vous les paroles du Seigneur qui nous a enseigné que rien de ce qui entrait dans notre bouche ne pouvait nous souiller.
Pensez-vous vraiment que la grâce de Dieu s'arrête selon la volonté des hommes et leur jugement ?
Le traître Judas a mis la main dans le plat, mais le plat est resté pur.
Entendez-vous les remous de la foule qui descend du Temple ?
Pensez-vous que dans cette foule armée d'épées et de bâtons, il n'y a pas un homme qui sera sauvé ?
Et pourtant tous se pressent pour se saisir de Jésus et lui faire subir les outrages.
Le mystère de la grâce est plus grand que les hommes, comme est grand le mystère de la foi.
Ne vous rappelez-vous pas que Jésus nous a repris à maintes reprises sur notre manque de foi.
Est-ce maintenant que vous devez faiblir alors que l'heure est décisive ?
Pourtant, aussi grande est notre foi, elle ne peut pas faire que ce qui doit s'accomplir ici s'accomplisse.
Rappelez-vous encore les paroles de Jésus ?
Nous allons vivre des heures funestes qui seront suivies par des heures de joie et nous garderons la joie et nous pleurerons les heures funestes. »
Et il parlait encore quand la foule arriva.



2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010