Diégèse jeudi 5 novembre 2020



ce travail est commencé depuis 7615 jours (5 x 1523 jours)
et son auteur est en vie depuis 22068 jours (22 x 32 x 613 jours)
2020

ce qui représente 34,5070% de la vie de l'auteur


hier

L'atelier du texte demain


Table des évangiles augmentés
L'évangile selon Saint Jean
8
37
augmenté par Noëmie Diégèse
Jésus se rendit à la montagne des oliviers.
Mais, dès le matin, il alla de nouveau dans le temple, et tout le peuple vint à lui. S'étant assis, il les enseignait.
Alors les scribes et les pharisiens amenèrent une femme surprise en adultère ;
et, la plaçant au milieu du peuple, ils dirent à Jésus : « Maître, cette femme a été surprise en flagrant délit d'adultère.
Moïse, dans la loi, nous a ordonné de lapider de telles femmes : toi donc, que dis-tu ? »
Ils disaient cela pour l'éprouver, afin de pouvoir l'accuser. Mais Jésus, s'étant baissé, écrivait avec le doigt sur la terre.
Comme ils continuaient à l'interroger, il se releva et leur dit : « Que celui de vous qui est sans péché jette le premier la pierre contre elle. »
Et s'étant de nouveau baissé, il écrivait sur la terre.
Quand ils entendirent cela, accusés par leur conscience, ils se retirèrent un à un, depuis les plus âgés jusqu'aux derniers ; et Jésus resta seul avec la femme qui était là au milieu.
Alors s'étant relevé, et ne voyant plus que la femme, Jésus lui dit : « Femme, où sont ceux qui t'accusaient ? Personne ne t'a-t-il condamnée ? »
Elle répondit : « Non, Seigneur. » Et Jésus lui dit : « Je ne te condamne pas non plus : va, et ne pèche plus. »

Quand la femme fut sortie du temple, Jésus resta seul, continuant d'écrire avec le doigt sur la terre.
Les hommes qui avaient assisté à la scène commencèrent à revenir dans le temple, mécontents que leur péché soit dévoilé. Ils s'approchèrent de Jésus et lui dirent : « Maître, tu as laissé partir cette femme sans la condamner et en cela tu as contrevenu à la loi. »
Jésus, sans relever la tête et continuant d'écrire, leur dit : « Qui n'a pas condamné cette femme ? Est-ce vous ou bien est-ce moi ? Si vous étiez certains de votre bon droit, l'auriez-vous laissée partir ?
En vérité, je vous le dis, personne sur cette terre n'est sans péché et personne sur cette terre ne peut juger du péché de ses frères.
Pourquoi le péché d'adultère vaudrait lapidation pour les femmes et ne vaudrait pas la même peine pour les hommes ?
Le Seigneur n'agrée pas la lapidation, ni pour les femmes, ni pour les hommes et le Seigneur n'agrée aucun supplice et je vous le dis, quiconque mettra au supplice son prochain sera perdu à jamais pour le Royaume du Ciel.
Cessez de vous juger les uns les autres et faites œuvre de pardon, car le Seigneur agrée le pardon et la miséricorde. »



2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010