Diégèse samedi 10 octobre 2020



ce travail est commencé depuis 7589 jours (7589 = nombre premier)
et son auteur est en vie depuis 22042 jours (2 x 103 x 107 jours)
2020

ce qui représente 34,4297% de la vie de l'auteur


hier

L'atelier du texte demain


Table des évangiles augmentés
L'évangile selon Saint Jean
4

11
augmenté par Noëmie Diégèse
Le Seigneur sut que les pharisiens avaient appris qu'il faisait et baptisait plus de disciples que Jean.
Toutefois Jésus ne baptisait pas lui-même, mais c'étaient ses disciples.
Alors il quitta la Judée, et retourna en Galilée.
Comme il fallait qu'il passât par la Samarie,
il arriva dans une ville de Samarie, nommée Sychar, près du champ que Jacob avait donné à Joseph, son fils.
Là se trouvait le puits de Jacob. Jésus, fatigué du voyage, était assis au bord du puits. C'était environ la sixième heure.
Une femme de Samarie vint puiser de l'eau. Jésus lui dit : « Donne-moi à boire. »
Car ses disciples étaient allés à la ville pour acheter des vivres.
La femme samaritaine lui dit : « Comment toi, qui es Juif, me demandes-tu à boire, à moi qui suis une femme samaritaine ? » Les Juifs, en effet, n'ont pas de relations avec les Samaritains.
Jésus lui répondit : « Si tu connaissais le don de Dieu et qui est celui qui te dit : Donne-moi à boire ! tu lui aurais toi-même demandé à boire, et il t'aurait donné de l'eau vive. »
« Seigneur, lui dit la femme, tu n'as rien pour puiser, et le puits est profond ; d'où aurais-tu donc cette eau vive ?
Es-tu plus grand que notre père Jacob, qui nous a donné ce puits, et qui en a bu lui-même, ainsi que ses fils et ses troupeaux ? »
Jésus lui répondit : « Quiconque boit de cette eau aura encore soif ;
mais celui qui boira de l'eau que je lui donnerai n'aura jamais soif, et l'eau que je lui donnerai deviendra en lui une source d'eau qui jaillira jusque dans la vie éternelle. »

La femme samaritaine dit à Jésus : « Tu me parles sans gêne, toi qui es juif et moi qui suis une pauvre femme samaritaine. Et tu me sembles savant. Puis-je t'interroger ? »
Jésus lui répondit qu'elle pouvait l'interroger et la femme continua : « Nos pères disent que nous, les Samaritains, sommes les justes descendants des tribus d'Israël et vous, les Juifs, dites que nous sommes des païens. Dis-moi qui a raison. »
Jésus lui répondit : « Femme, que te soucies-tu des temps anciens ?
N'as-tu pas assez à faire avec les temps nouveaux ?
Vous, les Samaritains, connaissez-vous les Écritures et suivez-vous leurs enseignements ?
Voilà ce qu'il faut considérer pour le temps présent et les temps à venir.
Qui sont ceux qui se prévalent d'un privilège hérité de leur naissance ? Croient-ils que leur lignée les protège de la colère de Dieu ?
Ils s'en vont proclamant qu'ils sont les héritiers des douze tribus d'Israël, mais qu'importe au Seigneur s'ils ne font que rapine et iniquité ?
En vérité, je te le dis, mieux vaut croire en la parole du Seigneur et être issu d'une lignée de païens que d'être héritier de Moïse et se comporter en voleur et en païen.
Le jour venu, le Seigneur reconnaîtra les siens et ne leur demandera pas qui étaient leurs pères et leurs aïeux, mais leur demandera au contraire des comptes sur ce qu'ils ont accompli ici-bas.
Ainsi, comme tes aïeux ont pris soin et protégé le puits que leur avait donné Jacob, prends soin de la parole que tu vas recevoir et ne laisse pas tarir en toi cette source jaillissante, car elle est la source de la vie pour le commencement et pour la fin.
Voilà ce dont tu dois témoigner auprès des tiens quand tu leur rapporteras l'eau que tu es venue puiser. »



2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010