Diégèse samedi 6 février 2021
 


ce travail est commencé depuis 7708 jours (22 x 41 x 47 jours)
et son auteur est en vie depuis 22161 jours (3 x 83 x 89 jours)
2021

ce qui représente 34,7818% de la vie de l'auteur


hier

L'atelier du texte
demain

Table des correspondance de dates


lundi 14 décembre 1998
14071 jours de vie (14071 est un nombre premier)



On pourrait rester aux premières minutes de ce journal télévisé du 14 décembre 1998, qui consacre ses premiers titres à des émeutes dans plusieurs quartiers populaires de Toulouse à la suite de ce que l'on ne nomme pas encore des « violences policières », mais encore des bavures. À cette occasion, un reportage tourné au début de l'année 1998, presqu'un un an plus tôt, dans ces mêmes quartiers, est rediffusé. On y voit un sympathique animateur qui entraîne des jeunes sur les terrains de sport et qui affirme avec justesse que ce qui leur manque, ce sont des rêves et des projets. On est cependant surpris que les journalistes ne l'appellent que par son prénom et par sa fonction : « Djillali l'animateur » (7'10"). Sauf à ce que l'on soit mauvais physionomiste, il semble bien que derrière cet anonymat se cache en fait un des proches de Jean-Luc Moudenc, alors concurrent du maire en place Dominique Baudis, élu maire en 2004, en 2014 et en 2020. Celui qui, désormais, n'est plus vraiment anonyme, M. Djillali Lahiani, est aujourd'hui adjoint au maire chargé des cultures urbaines et de la jeunesse. Son militantisme, en 1998, pouvait difficilement être ignoré des journalistes.
Que signaler encore ?
Il y avait alors déjà une procédure de destitution du Président des États-Unis Bill Clinton, (11'56") à cause de ce que l'on a appelé le « Monicagate ». Mais on le sait, celui-ci ne sera pas destitué.
M. Samaranch, (14'05") alors Président du Comité international olympique, déclare vouloir lutter contre la corruption et le dopage... qu'il a lui-même contribué à organiser, ou, tout au moins, qu'il a couverts.
Il aura fallu la pandémie de COVID-19 pour apporter un peu de calme aux riverains de l'aéroport d'Orly. Ils espéraient en cette fin de 1998 une limite à 200 000 vols par an (22'50") En 2019, il y en avait encore 230 000.
Les restos du cœur avaient 14 ans... (28'48") Ils en ont 35.






2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010









2020