Diégèse mercredi 13 janvier 2021



ce travail est commencé depuis 7684 jours (22 x 17 x 113 jours)
et son auteur est en vie depuis 22137 jours (3 x 47 x 157 jours)
2021

ce qui représente 34,7111% de la vie de l'auteur


hier

L'atelier du texte
demain

Table des correspondance de dates


jeudi 16 septembre 1999
14347 jours de vie (14347 est un nombre premier)



On ira, après les ouragans, les typhons, les attentats en Russie et la « Concorde civile » de M. Bouteflika en Algérie, à la 12e minute (11,58) de ce journal télévisé pour rencontrer les salariés, qui sont souvent des salariées des usines Daewoo de Lorraine. Le groupe coréen dément la fermeture, les salarié.e.s ne le croient pas. Le ministre chargé de l'industrie, Christian Pierret, affirme que le gouvernement fait tout son possible pour trouver une solution. L'usine principale de Daewoo - il y en a trois - fabrique des tubes cathodiques, produit dont on connaît aujourd'hui le peu d'avenir. Il y a beaucoup de colère et d'inquiétude. A raison. Les trois usines fermeront en 2002. En 2004, François Bon publiera au Livre de poche un livre qui lui viendra presque par surprise quand, en visite à Fameck, il est confronté à l'absence, à la violence symbolique de l'absence de mémoire de la violence sociale et symbolique de ce qui s'est passé ici.
Et l'histoire de l'implantation de Daewoo en Lorraine mérite en effet qu'on y revienne. Un article du journal L'Humanité du 24 novembre 2008 la retrace, faisant commencer l'aventure en 1987 quand Philippe Seguin, alors ministre, naturalise le dirigeant coréen de Daewoo Kim Woo-choong alors même qu'il fait l'objet d'un mandat d'arrêt international. Puis, viendront des millions d'euros de subvention (46) pour que le groupe s'installe en Lorraine en 1995. Le journal communiste raconte aussi en filigrane une lutte à mort entre le groupe et les syndicats. Quant à Kim Woo-choong, il a fini par être arrêté en Corée en 2005 puis amnistié en 2007. Il avait été fait Commandeur de la Légion d'honneur par Alain Juppé en 1996.
Le journaliste Florent Latrive, dans l'édition du 16 septembre 2002 du journal Libération, trois ans, donc, exactement après ce journal télévisé, conclut à l'échec français du « Pôle européen de développement ». Il semblerait que la Belgique et le Luxembourg y aient mieux réussi.
Il faudrait sans doute aujourd'hui retourner encore dans le bassin minier pour continuer d'y écrire l'histoire de ces territoires appauvris, meurtris, trompés et floués.






2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010









2020