Diégèse


samedi 2 juin 2001




2001
ce travail est commencé depuis 519 jours (3 x 173 jours)
et son auteur est en vie depuis 14972 jours (22 x 19 x 197 jours)
ce qui représente 3,4665% de la vie de l'auteur

hier

L'atelier du texte
demain












Comme le temps passe : 2001 = 2000 + 1










La ville estivale invite souvent à la danse. Allions-nous danser ces fins de semaine chaudes ? Je me souviens de soirs où nous hantions la ville surchauffée, écoutant de la musique trop fort dans des voitures décapotables, sachant que la jeunesse partait avec ces fils de chansons ténus.















L'angoisse vient avec les cheveux qui tombent sur le sol du coiffeur, qui dévoilent le visage fatigué, qui donnent encore plus de place aux cernes.
Elle continue et ne se calme qu'à ton sourire, qu'à l'enfance partagée et nous marchons dans les ruesJe me retourne et ne vois plus aucune trace de ma peur.
2 juin















2000