Diégèse





vendredi 15 février 2008


2008
ce travail est commencé depuis 2968 jours (23 x 7 x 53 jours) et son auteur est en vie depuis 17421 jours (3 x 5807 jours)
ce qui représente 17,0369% de la vie de l'auteur quatre cent vingt-quatre semaines d'écriture
hier L'atelier du texte demain
le lieu sur Google-Earth





La littérature
La photographie
Hier les personnages s'ennuyaient. Est-ce qu'ils vont s'ennuyer aujourd'hui ? est-ce que les personnages doivent toujours obéir au narrateur ? C'est peut-être le narrateur qui s'ennuie, qui trouve que le texte se délite, se défile.
Gustav
Mathieu Noëmie D.
Je ne m'ennuie pas.



Je ne m'ennuie pas.



Ils ne s'ennuient pas.



Ils s'ennuient. Et puis le sommeil, rien qui vaille vraiment la peine. Et me voici enfin tout naturellement revenu où je voulais. Alors, faudra-t-il que j'invente de nouvelles aventures, comme un écrivain crée un autre volume, avec le même héros et de nouveaux personnages et qu'il reprend les vieilles recettes qui lui amènent ses lecteurs. C'est pourtant aujourd'hui que je devais recevoir une mystérieuse feuille de route qui m'enverrait encore sur les bords de l'Italie, scrutant des horaires et arpentant des bars, mauves de fumée, avancés de boisson, mêlant l'alcool et l'attente.


Ils ne sont pas vraiment tes personnages.
Je ne suis pas ton personnage.




Si j'étais ce personnage, ce ne serait pas vraiment ici mais ce serait la même ville.











15 février




2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
Ce ne serait pas vraiment ici mais ce serait la même ville. C'est peut-être le même point, le même point de résistance, qui est à la fois point de résistance et point d'équilibre. Essayer de voir la vie avec un cœur ajouré. Et me voici enfin tout naturellement revenu où je voulais. Et puis le sommeil, rien qui vaille vraiment la peine. C'est pourtant aujourd'hui que je devais recevoir une mystérieuse feuille de route qui m'enverrait encore sur les bords de l'Italie, scrutant des horaires et arpentant des bars, mauves de fumée, avancés de boisson, mêlant l'alcool et l'attente. Alors, faudra-t-il que j'invente de nouvelles aventures, comme un écrivain crée un autre volume, avec le même héros et de nouveaux personnages et qu'il reprend les vieilles recettes qui lui amènent ses lecteurs. Le texte se délite, se défile.