Diégèse dimanche premier août 2021



ce travail est commencé depuis 7884 jours (22 x 33 x 73 jours)
et son auteur est en vie depuis 22337 jours (7 x 3191 jours)
2021

ce qui représente 35,2957% de la vie de l'auteur
trois mille cent quatre-vingt-onze semaines de vie

hier

L'atelier du texte
demain

Table des correspondance de dates


mercredi 8 juin 1994
12421 jours de vie (12421 est un nombre premier)


Il y a 9916 jours (22 x 37 x 67 jours)



Ce journal télévisé du 8 juin 1994 commence par une image fixe d'un pupitre destiné à un discours, siglé par l'union entre le RPR et l'UDF, alors les deux principaux partis de droite. Mais, Bruno Masure annonce un débat entre Valéry Giscard d'Estaing et Michel Rocard. Ce sont bientôt les élections européennes, qui ne seront pas un succès pour la formation socialiste et même un échec qui coûtera sa place de Premier Secrétaire à Michel Rocard.
Mais, le journal commence par une sombre affaire de vieillards décédés à l'hôpital d'Orléans en 1993, révélée par le Canard enchaîné. L'affaire n'est pas aussi claire qu'il semble y paraître. On ne sait quelles conclusions l'enquête aura tirées, mais on a appris la mort, une année plus tard, du chef de ce service, le docteur Grossetti, cité dans le reportage, des mêmes causes que les deux patients, à savoir : une hémorragie cataclysmique. On continue avec un fait divers terrible à Saint-Étienne, où un camion fou a causé la mort de plusieurs personnes. La terre a tremble en Colombie (4'48"). Michel Gillibert, médiatique secrétaire d'État aux Personnes handicapées est accusé de malversations. Il clamera son innocence, mais sera condamné en 2004.
Ce sera ensuite le Var et les rapports troubles entre l'argent et la politique. Maurice Arreckx, qui règne depuis 20 ans sur Toulon et le Département sera incarcéré en août et n'en finira pas d'être condamné pour avoir reçu des pots de vin et truqué des marchés publics. La députée Yann Piat a été assassinée en février de la même année.
Mais, on n'en a pas fini avec les affaires et l'on passe ensuite (7'43") à Didier Pineau Valencienne, qui dirige le groupe Schneider, qui a été inquiété par la justice belge. On ne saura jamais vraiment ce qu'il en était.
12'04", Michel Rocard invente ce qui s'appellera plus tard, et sans lui, « la Gauche plurielle ». Pour l'heure, cela rend sarcastique, nous dit Bruno Masure. Le problème de Rocard a toujours été d'avoir raison trop tôt. Tiens ! 13'04, Ségolène Royal. On passe au débat entre Rocard et Giscard. Rocard a un sourire un peu crispé. Giscard, impeccable, commence par renvoyer Bruno Masure dans les cordes en refusant de répondre à l'une de ses questions « politiciennes ». Masure insiste. Giscard s'agace. Du coup, on va en Allemagne où Helmut Kohl et François Mitterrand célèbrent la jeunesse... qui boit de la bière. Ce sera ensuite la Bosnie (19'54"), rapidement.
Enfin, on va débattre. 22 minutes a précisé Giscard. On a du mal écouter le débat, même si sur plusieurs points, il demeure d'actualité. En revanche, on ne peut être que fasciné, alors que les deux hommes sont morts désormais, par ce débat qui, les circonstances politiques eussent-elles été différentes, un débat présidentiel. Le débat est de bonne tenue. Bruno Masure veut, pour finir, savoir si l'un et l'autre des débatteurs seront candidats à l'élection présidentielle. Ni l'un ni l'autre ne répondent. Du coup, on le sait, Giscard soutiendra Chirac quand Rocard soutiendra Jospin.
Bon ! Météo et au dodo !


Calendrier de vie de l'auteur en spirale d'Ulam


2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010









2020