Diégèse jeudi 5 août 2021



ce travail est commencé depuis 7888 jours (24 x 17 x 29 jours)
et son auteur est en vie depuis 22341 jours (3 x 11 x 677 jours)
2021

ce qui représente 35,3073% de la vie de l'auteur


hier

L'atelier du texte
demain

Table des correspondance de dates


lundi 9 mai 1994
12391 jours de vie (12391 est un nombre premier)


Il y a 9950 jours (2 x 52 x 199 jours)



En ce 9 mai 1994, le Parlement Sud-Africain a désigné Nelson Mandela comme Président de la République d'Afrique du Sud, mais le journal télévisé commence par annoncer que le ministre de l'Éducation nationale, qui n'est autre que François Bayrou, est sur le plateau et qu'il va dialoguer avec des jeunes, des profs et des parents d'élèves, en duplex, en province (sic). Comme souvent, le journal télévisé a le sens de l'histoire. Mais, autre titre, il y a aussi deux religieux français qui ont été assassinés en Algérie.
On commencera bien le journal par Nelson Mandela, le ministre attendra. On revoit avec émotion ces images où Monseigneur Desmond Tutu harangue la foule en évoquant l'arc-en-ciel de Dieu. Le journaliste explique que l'ANC devra faire ses preuves pour être réélue en 1999. Les élections de 1999 marqueront l'écroulement électoral du Nouveau Parti National et la victoire renouvelée de l'ANC, incarnée par Thabo Mbeki, avec 66,35% des voix et 266 sièges à l'Assemblée, ce qui représente un gain de 14 sièges par rapport à la victoire de 1994. Belle image aussi que celle de Mandela réunissant Yasser Arafat et le Président israélien Ezer Weizman, qui se rencontrent, dit-on, pour la première fois.
En Algérie, en revanche, on compte déjà 34 assassinats d'étrangers depuis le mois de septembre 1993, dont 10 Français, y compris les deux religieux assassinés la veille et qui seront béatifiés en décembre 2018 en même temps que les moines de Tibhirine.
8'19", on montre dans une ombre sensée garantir l'anonymat un Français vivant en Algérie et souhaitant y demeurer. On espère qu'il n'est pas recherché par le FIS, parce que ce ne doit pas être trop difficile de le retrouver. On voit et on entend ensuite le Frère mariste assassiné enregistré peu de temps avant sa mort. Heureux les personnes de bonne volonté. Ses assassins sont certainement morts eux aussi désormais, mais sans l'assurance d'avoir été porteurs d'humanité et de paix.
13'30", on passe à François Bayrou et à son « Nouveau Contrat pour l'École ». On ne se rappelait pas qu'Édouard Balladur souhaitait promouvoir une vie démocratique plus contributive et plus consensuelle sur les grands sujets de société, dont celui de l'École. Rien de ce qui est dit par François Bayrou ce soir-là ne peut d'ailleurs être vraiment sujet à polémique, même si l'on y trouve de nombreuses veilles recettes. (19'28"). Ce que propose Bayrou est en tout cas beaucoup plus intéressant et surtout moins réactionnaire que ce qu'impose aujourd'hui Blanquer. Ceci dit, dans la catégorie des ministres de l'Éducation ineptes, Blanquer est battu par Luc Ferry, sans conteste possible. Séquence improbable : on a trouvé un professeur de français informaticien en blouse blanche. Sans doute un oxymore entre le passé et le futur. On peut ne pas être réactionnaire tout en étant conservateur.
27'52" : on passe au jeu des questions-réponses avec trois panels. On dirait surtout un mauvais jeu télévisé. Mais, l'ensemble est sympathique. Il semble bien que Bruno Masure a les questions qui vont être posées. Le ministre aussi, on peut le supposer.
30'44", après les collégiens, les parents. 5 femmes et 2 hommes. C'est parce qu'il est question d'éducation. On déroge aux JT exclusivement masculins. Et l'on notera même que les hommes sont cantonnés au second rang. On n'est pas méchant, mais on n'a pas particulièrement envie de rencontrer les parents réunis ce jour-là. (White lower middle class : les pires)
33'32" : on va à Blois pour le panel d'enseignants. Trois hommes une femme. Les questions sont syndicales. On pourrait gloser, voire se gausser, mais, difficile de penser que Bayrou n'est pas sincère ni de bonne volonté, autant que ceux qui l'interrogent. C'est le format choisi par les communicants qui n'est pas bon.
On s'achemine vers la fin du journal : sécurité routière. Casques et ceinture versus accident mortel. Puis, taux d'alcoolémie.
Annonce des programmes. Météo. Au dodo ! (après l'Algérien terroriste qui vient d'être arrêté en possession d'un arsenal).


Calendrier de vie de l'auteur en spirale d'Ulam '

"
2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010









2020