Diégèse lundi 9 août 2021



ce travail est commencé depuis 7892 jours (22 x 1973 jours)
et son auteur est en vie depuis 22345 jours (5 x 41 x 109 jours)
2021

ce qui représente 35,3189% de la vie de l'auteur


hier

L'atelier du texte
demain

Table des correspondance de dates


samedi 26 mars 1994
12347 jours de vie (12347 est un nombre premier)


Il y a 9998 jours (2 x 4999 jours)



En ce 26 mars 1994, ce ne sont alors pas les Jeux olympiques qui se déroulent au Japon, mais les championnats du monde. Surya Bonaly, la championne française de patinage artistique, n'est certes pas bonne perdante. C'est aussi qu'elle a le sentiment d'être traitée injustement. Et il n'est pas certain qu'elle ait tort.
Pendant ce temps-là, les jeunes sont dans la rue, vent debout contre le CIP, le contrat d'insertion professionnelle que leur a préparé le gouvernement. Édith Cresson avait pensé au SMIC-Jeunes, mais, pressentant la bronca, y avait renoncé. Édouard Balladur y renoncera aussi... de force. La mobilisation des jeunes paiera. Il sera retiré. Sonia Samadi, la Présidente de la FIDL, le syndicat lycéen, est aujourd'hui la directrice du développement et de l'innovation de la SOGARIS, le marché international de Rungis. Sur son fil twitter, elle rend hommage à Nasser Ramdane Ferradj, autre figure du mouvement et de l'antiracisme, mort en avril 2021 à 49 ans. En attendant, ça barde. La police est à l'œuvre. Bien sûr, le gouvernement a bien en tête la mort de Malik Oussekine, survenue pendant les manifestations contre la loi Devaquet en 1986. C'est le sens qu'il faut donner au télégramme du Premier Ministre à son ministre de l'Intérieur. Il le félicite de n'avoir tué personne. Il n'y a pas eu de nouveau Malik Oussekine. Il n'y a eu que deux jeunes Algériens qui ont été expulsés sur des motifs juridiquement contestables qui sont donc contestés. On en connaît l'issue. La décision sera cassée : mauvaise rencontre avec la jeunesse  ; mauvaise donne  ; tiraillements au sein de la majorité. Le délitement de la figure d'Édouard Balladur a commencé et ne cessera plus.
Christian Blanc (12') essaie de redresser Air-France, qu'il fusionnera avec Air-Inter. Cela fera des vagues, mais le projet arrivera à bon port. Que sont devenus les délégués syndicaux qui s'expriment ce soir-là  ? Raymond Besco, de la CGT, est conseiller municipal de Magny-les-Hameaux, dans les Yvelines. On a bien conscience que l'information a un intérêt limité. François Cabrera, de la CFDT est Secrétaire général du Comité de Groupe Européen Air France KLM. Quant à Robert Genovès, de FO, qui a longtemps co-gouverné en France et qui déclarera en 1998 avoir passé un accord préalable avec Christian Blanc, on perd sa trace après une mise en examen pour escroquerie en 2012. Peut-être est-il ce Robert Genovès mort le 19 septembre 2018 à la Teste-de-Buch en Gironde.
14' : le service public lance une chaîne de télévision dédiée à l'emploi... pour 3 semaines. On n'ose se demander combien cela a coûté. Si l'on en croît le fil AFP du 18 avril 1994, pas moins de 65 millions de francs. Mais, qu'on se rassure, le service Minitel reste opérationnel. Tout cela est frappé d'obsolescence, si ce n'est la très élégante police de caractères utilisée pour la charte graphique de la chaîne. Il est vrai que l'on se soucie plus aujourd'hui de télétravail que de télé-emploi.
16' : le second tour des élections cantonales sera meilleur qu'attendu pour la gauche. On y verra l'effet du CPI, qui sera retiré dans la foulée.
En Italie, Alessandra Mussolini, la petite fille du Duce, se présente aux élections législatives en Italie. Sa notice biographique précise qu'elle est aussi la nièce de Sophia Loren et qu'elle apparaît dans le film sublime d'Ettore Scola : Une Journée particulière Alessandra Mussolini. est une sorte de contre-égérie italienne, l'anti-Pasolini faite femme. Pour antipathique qu'il soit, le personnage est romanesque. Son adversaire est tout aussi romanesque et sa notice biographique ne manque pas de piquant. Dacia Valent se sera perdue dans les méandres de la politique. On s'arrêtera précisément à 19'18" sur l'image d'un jeune napolitain, si pasolinien que l'on voudrait interroger le cameraman sur ses intentions. Celui qui prend les images des mineurs ukrainiens abandonnés de tous ne manque pas lui non plus de culture cinématographique (20'49"). Il y aurait une étude particulière à faire sur les images des reportages qui, parfois, parviennent à percer, et donc à sublimer la gangue du convenu et de l'utilitaire. On tentera les jours qui viennent d'y être encore plus attentif.
On avait complètement oublié, si on l'avait jamais su, que Berlin-Ouest n'a été évacué par les troupes d'occupation alliées qu'en 1994.
On s'achemine vers la fin du journal avec le sport : tennis, football avec Cantona qui joue pour Manchester United.
Culture avec une maison d'édition : Le Serpent à plumes. Ce formidable éditeur avait réussi à survivre envers et contre tout, jusqu'à ce que La Martinière ait sa peau. Puis, musique performée (comme on dirait aujourd'hui) (28'13") avec le jongleur Jérôme Thomas et les deux autres membres de son trio, nomme Quipos, dont on n'entendra pas le nom, ni d'ailleurs les salles où l'on pouvait le rencontrer.
Météo. Au dodo !


Calendrier de vie de l'auteur en spirale d'Ulam


2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010









2020