Diégèse jeudi 12 août 2021



ce travail est commencé depuis 7895 jours (5 x 1579 jours)
et son auteur est en vie depuis 22348 jours (22 x 37 x 151 jours)
2021

ce qui représente 35,3275% de la vie de l'auteur


hier

L'atelier du texte
demain

Table des correspondance de dates


mercredi 2 mars 1994
12323 jours de vie (12323 est un nombre premier)


Il y a 10025 jours (52 x 401 jours)




En ce 2 mars 1994, l'avion Concorde a 25 ans. L'assassinat de la députée Yann Piat secoue la France et le président du Conseil général du Var, Maurice Arreckx est sur la plateau du 20 heures. Il entend sans broncher Bruno Masure énoncer « un département où pots de vin, politique et milieu semblent faire bon ménage ». C'est à peine si, une fraction de seconde, son regard se fige. Suit un point sur l'enquête qui, à l'évidence, piétine. On connaît la suite : la faillite morale de la droite locale conduira le Front national à la mairie de Toulon. Mais, cette affaire n'est pas une affaire « locale ». Certes, elle est romanesque et on veut la présenter comme folklorique, avec des hommes politiques qui ressemblent à des parrains de la mafia et des parrains de la mafia qui ressemblent à des hommes politiques. Ce que l'on retient, aussi, c'est qu'il s'agit d'hommes qui ont assassiné ou contribué à assassiner une femme qui portait un prénom non binaire. Ce qui est intéressant aussi, ce sont les relations entre le parti supposé centriste UDF avec l'extrême droite. C'est que dans le Var comme dans les Bouches du Rhône, l'extrême droite est souvent pied-noir et « Algérie française » et qu'elle est donc farouchement anti gaulliste. Elle ne peut donc pas s'allier avec le RPR. Ainsi, le député UDF Daniel Colin qui s'exprime dans le reportage (7'22"), chirurgien-dentiste de son état, était un fervent soutien de Tixier-Vignancour et figurera sur la liste du frontiste Jean-Marie Le Chevallier. Yann Piat, elle même, avait été élue députée Front national et Jean-Marie Le Pen était son parrain de baptême. Mais, elle avait trahi. Elle était devenue RPR.
8'14", Maurice Arreckx a la parole. Sans surprise, on n'apprendra rien, sinon qu'il a du sang froid et qu'il qualifie Charles Pasqua d'ami.
13'37" : on va dans les Alpes maritimes. On n'apprend rien non plus, si ce n'est que le département est frontalier avec l'Italie.
17'36" : on passe à l'autre affaire du moment : le procès de Madame Cons-Boutboul qui aurait commandité le meurtre de son gendre. On a déjà évoqué cela hier.
Puis, la télé se fait voyeuse, allant traquer à la sortie du tribunal une femme qui a tué son fils drogué. On passe.
On passe ensuite à la rentrée scolaire. François Bayrou fait le job. C'est le moment où on le substitue sur la scène médiatique à François Léotard. Au conseil des ministres, à la droite d'Édouard Balladur, Nicolas Sarkozy frétille (22'58").
23'36" : même les jeunes de l'UDF sont contre le CIP... Sans doute infiltrés par la mafia.
La croissance arrive des États-Unis. On explique pourquoi la crainte de l'inflation fait chuter les bourses européennes.
En Palestine et en Israël, la situation est tendue... comme toujours. Le massacre de la mosquée d'Hébron perpétré par un terroriste d'extrême droite israélien est encore très récent : moins d'une semaine. À Jéricho, on se bat et à Gaza, on reconstitue la scène. Bosnie. On va à Sarajevo (29'50"). Cinéma avec La Liste de Schindler (encore). On finit par des images du Concorde et le patinage artistique. Annonce des programmes et météo. Au dodo !


Calendrier de vie de l'auteur en spirale d'Ulam


2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010









2020