Diégèse dimanche 22 août 2021



ce travail est commencé depuis 7905 jours (3 x 5 x 17 x 31 jours)
et son auteur est en vie depuis 22358 jours (2 x 7 x 1597 jours)
2021

ce qui représente 35,3565% de la vie de l'auteur
trois mille cent quatre-vingt-quatorze semaines de vie

hier

L'atelier du texte
demain

Table des correspondance de dates


mercredi 8 décembre 1993
12239 jours de vie (12239 est un nombre premier)


Il y a 10119 jours (3 x 3373 jours)




Ce 8 décembre 1993, le journal commence par un incendie à Créteil qui fera 7 morts dont 5 enfants à la cité des Bleuets. L'immeuble sera ensuite détruit, sa conception étant un des facteurs de la propagation rapide de l'incendie à travers les étages. Certes, c'est moins de morts qu'en Algérie (3'41"), mais peu importe, car, la douleur n'est pas indexée sur le nombre de morts.
Le décompte des morts du jour étant provisoirement terminé, on peut passer au GATT (6'49"). Bruno Masure qualifie le sujet de « feuilleton ». On peut le confirmer, surtout qu'on en connaît l'issue. Régis Debray, en délégation à Genève, résume assez bien le problème, s'agissant de la production et de la consommation d'images. Il n'avait cependant pas prévu (anticipé comme on dit désormais par un anglicisme coupable) que la question dépasserait largement celle des images : on parle de satellite et de câble, mais on ignore l'internet, encore, où on veut l'ignorer. Il n'y a pas plus conservateur et à courte vue que les lobbys. Comme on se bat, légitimement, pour l'exception culturelle et dans ces cas-là on va au Québec (11'29"). Le reste du temps, on parle anglais à qui mieux mieux. On rencontre donc le groupe de rock Les vilains Pingouins. Bon. Pas sûr quand même que ça vaille le voyage.
France Télécom, toujours à la pointe du progrès, passe un accord avec son homologue allemand (13'36"). Tiens ! Christophe Aguiton (14'56"). Il n'est pas encore connu comme sociologue et cofondateur d'Attac, mais comme syndicaliste CFDT, puis SUD après son exclusion de la CFDT par Edmond Maire, le secrétaire général de la confédération.
En plus, il y a grève à la SNCF... Tout fout le camp. On répare le télescope Hubble. Tout va bien.
On modifie le Code pénal pour les violeurs d'enfants. Voilà qui devrait susciter une certaine unanimité populiste sinon populaire. En outre, ils seront à perpétuité traités chimiquement. (On ne dit pas si le traitement vaut aussi pour les architectes et les entreprises qui construisent des immeubles qui tuent des enfants lors d'un incendie.) On interroge le Docteur Cordier, spécialiste de ces traitements. On se demande s'il est interrogé dans un lieu particulièrement fréquenté par les pervers sexuels (18'01").
Les États-Unis ont procédé à des essais nucléaires qu'ils ont gardés secrets (19'16"). On sait que c'est monté en épingle pour justifier la reprise après 1995 des essais nucléaires de la France dans le Pacifique. Mais on surinterprète peut-être. Salauds d'Américains ! En plus, ils sont pour la légalisation de la drogue ! Ouf ! Clinton est contre (20'44"). On ne sait pas s'il est aussi contre le traitement chimique des pervers sexuels. Et, pour finir cette séquence américaine, on tue dans le métro américain. On l'aura compris, il s'agit de bien persuader l'opinion en ces temps de négociation internationale que l'ennemi public numéro 1, ce sont les États-Unis, source de tous les maux. « Babylone, tu déconnes », comme dans la chanson.
Houphouët Boigny, le Président ivoirien, est mort (23'34"). On annonce qu'Édouard Balladur représentera la France à ses obsèques. C'est aller bien vitre en besogne car, ces obsèques se tiendront 2 mois plus tard, le 7 février 1994 et François Mitterrand représentera la France, aux côtés d'Édouard Balladur, mais aussi de Valéry Giscard d'Estaing, de Jacques Chirac et d'autres personnalités. Même Jacques Delors, le Président de la Commission européenne fera la voyage. Mais, ce soir du 8 décembre, le JT reprend sans doute imprudemment un communiqué de Matignon.
En Allemagne, on juge deux jeunes néo nazis qui ont incendié une maison parce qu'elle y habitaient des étrangers (25'09"). On souligne que c'est la première fois que des actes racistes sont jugés aussi sévèrement. Malheureusement, cela ne suffira pas à endiguer les crimes racistes outre-Rhin.
En France (26'34"), on arrête un « parrain » varois qui s'éteindra paisiblement en 2003 chez lui avec un casier judiciaire vierge. L'un de ses fils n'aura pas cette chance et prendra une balle dans la tête en septembre 2012. Dans les Alpes-Maritimes (28'04"), c'est plus « propre » : trafic de cartes bleues. En région parisienne (29'39"), on fait de faux jeans. Ce qu'on retient surtout, c'est qu'on trouve de faux 501 qui ressemblent aux vrais pour moins de la moitié de leur prix.
Le dernier reportage du journal de ce soir-là (31'09") laisse perplexe : il s'agit d'une exposition de linge de table brodé par des femmes qui ne peuvent pas sortir de chez elles employées par une association de bienfaisance qui se nomme Pénélope. Il semble bien que l'association existe toujours. Il faut compter entre 700 et 1000 € la nappe. Bon, l'attachée de presse de l'association doit être contente d'avoir décroché le 20 heures et « mis des étoiles dans les yeux » de Bruno Masure.
C'est la fin de ce journal. Météo. Au dodo !



Calendrier de vie de l'auteur en spirale d'Ulam


2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010









2020