Diégèse lundi 23 août 2021



ce travail est commencé depuis 7906 jours (2 x 59 x 67 jours)
et son auteur est en vie depuis 22359 jours (3 x 29 x 257 jours)
2021

ce qui représente 35,3594% de la vie de l'auteur


hier

L'atelier du texte
demain

Table des correspondance de dates


vendredi 26 novembre 1993
12227 jours de vie (12227 est un nombre premier)


Il y a 10132 jours (22 x 17 x 149 jours)




On le sait, les journaux télévisés sont assez largement constitués de feuilletons, qui se nouent et se dénouent et entre temps courent parfois pendant des années. Ces feuilletons jouent évidemment un rôle dans le traitement de l'information. Ils maintiennent l'attention du téléspectateur à qui l'on donne des nouvelles de personnages qu'il connaît déjà. Mais, le plus souvent, ces personnages sont aussi des archétypes, plus ou moins complexes. Bernard Tapie en est un, Jacques Médecin, l'ancien maire de Nice, en est un autre. Ce 26 novembre 1993, Jacques Médecin est arrêté en Uruguay. On ne sait pas bien qui a prévenu la télévision, présente lors de ce qui ne ressemble d'ailleurs pas à une arrestation, le prévenu se rendant au poste de police dans sa voiture personnelle, tape-à-l'œil, comme il se doit. D'ailleurs, apparemment, les journalistes connaissent bien la résidence de Jacques Médecin et l'on visionne une séance photo au bord de la mer qui a dû faire le bonheur des tabloïds. On a déjà vu ces images. Ce sont celles qui seront encore utilisées quand Jacques Médecin reviendra pour de bon en France un an plus tard, le 17 novembre 1994 exactement.
Pas très loin de Nice, à Marseille, on arrête des truands (4'17"). Effet Pasqua sans doute ou c'est ce que l'on veut faire croire, car, les truands en question ne tomberont pas vraiment. Francis Le Belge mourra assassiné à Paris en 2000 quand Jacky Imbert, sur nommé l'Immortel pour avoir survécu à tout et même à 22 balles dans le corps, mourra dans un hôpital d'Aix-en-Provence en 2019 à presque 90 ans.
(6'17") le crack arrive en France. Il n'en partira malheureusement plus. Petit tour par Washington où le crack et son trafic font des ravages.
On ira ensuite à Bordeaux où un imbécile a causé une explosion de gaz qui a tué 3 personnes en octobre de la même année.
On passe à l'autre feuilleton du journal : le procès Villemin. Christine Villemin fait figure d'accusée. Comment ne pas alors se rappeler le texte de Marguerite Duras « Sublime, forcément sublime Christine V ». C'était dans le journal Libération du 17 juillet 1985.
12'41" : on va construire un TGV en Paris et Milan. On attend toujours. Les cinéastes français ont organisé une rencontre avec les cinéastes italiens à la villa Médicis. Jacques Toubon est le ministre de la Culture. On n'entendra pas parler du directeur de l'époque, Jean-Marie Drot, qui a pourtant fait quelques films. Édouard Balladur leur rend visite. Jacques Toubon fait les présentations. Mais, en cette période de cohabitation, pas question pour François Mitterrand d'être en reste. Il vient. Qu'est-ce qu'on retient ? François Mitterrand. Et Polanski. Les caméras n'en ont que pour lui. Il en irait peut-être autrement aujourd'hui. Serait-il seulement invité ?
Pendant ce temps-là (15'00"), Silvio Berlusconi poursuit son chemin vers le pouvoir en caressant les néo-fascistes dans le sens qui leur plaît, tout en jurant qu'il ne le fait pas. La tactique, on le sait, sera payante. Il ne s'agit pourtant pour le moment que la mairie de Rome. La journaliste ironise. C'est que la langue italienne est tellement belle qu'on préfère en sourire et y voir de la commedia del Arte quel que soit le sujet.
Et toujours pendant ce temps-là, les Israéliens abattent un chef du Hamas, fidèle à sa propre tactique qui est d'empêcher toute paix possible avec les Palestiniens.
Quant à l'Allemagne, elle interdit (16'44") le PKK. Le journaliste se demande si c'est la bonne solution. On peut désormais lui répondre sans aucune hésitation que non.
18'10" : les Belges font grève contre un plan d'austérité. Le Premier Ministre belge est Jean-Luc Dehaeme, qui a presque été Président de la Commission européenne. Les Britanniques n'en voulaient pas. Voilà un, Belge qui n'a pas démérité et qui, par ailleurs, est né à Montpellier et mort à Quimper.
En France (20'), on accélère le processus de privatisation. Peut-être parce que l'on s'en bien qu'on n'a pas beaucoup de temps. On ne va pas privatiser Chausson, qui a déposé le bilan en septembre 1993 (20'24"). Belle dignité des travailleurs de Chausson. Ce que ne dit pas le journal, c'est que Chausson, c'est la mémoire ouvrière d'Asnières, de Gennevilliers, d'Argenteuil... Cette mémoire est communiste depuis le Congrès de Tours.
L' État RPR ne veut pas du métro socialiste de Rennes. Il n'est pas le seul, puisque Yves Cochet, l'écologiste, n'en veut pas non plus. Edmond Hervé, le maire socialiste, tiendra bon. Réélu en 1995 avec près de 60% des voix, « son » métro se fera. Il sera inauguré le 15 mars 2002.
Ensuite (24'03"), scoop ! On pénètre au cœur des service secrets français. On se demande bien pourquoi... Sans doute pour obtenir des crédits supplémentaires.
On passe au ski (25'56") puis, le journal télévisé, comme Diégèse, retourne vers le passé. Mais il va en 1664, puisqu'un sous-marin de Toulon a trouvé l'épave d'un navire nommé « La Lune », qui est aussi le cercueil de 550 morts. Joli reportage. Au moins autant que celui qui suit et qui présente le festival de la danse de Cannes (27'56"). Très joli reportage sur la compagnie de Bill T. Jones, si contemporain, et par ailleurs, si beau. Les danseuses et danseurs dansent sur la voix de Fairuz. On craque.
Bon. C'est la fin de ce journal. Météo ! Au dodo !


Calendrier de vie de l'auteur en spirale d'Ulam


2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010









2020