Diégèse mardi 6 avril 2021



ce travail est commencé depuis 7767 jours (32 x 863 jours)
et son auteur est en vie depuis 22220 jours (22 x 5 x 11 x 101 jours)
2021

ce qui représente 34,9550% de la vie de l'auteur


hier

L'atelier du texte
demain

Table des correspondance de dates


mercredi 21 mai 1997
13499 jours de vie (13499 est un nombre premier)


Il y a 8721 jours (33 x 17 x 19 jours)




C'est la guerre civile à Kinshasa, où deux Français ont été assassinés. Étranges images (2'04") que celles où l'on montre ces deux cadavres dans les bureaux où ils sont morts. Qui a pris ces images ? On ne le saura pas. L'ambassadeur de France affirme que les deux hommes n'ont pas été tués parce qu'ils étaient français. On ne sait pas pourquoi, mais on ne le croit pas vraiment.
Cela fait juste un an que les moines trappistes de Tibhirine ont été assassinés (5'52"). Nicolas Sarkozy se rendra sur place en 2006. Pas certain qu'ils en demandaient tant.
Mais, les moines qui reposent dans ce jardin peuvent intercéder, car les enfants meurent, à Bondy (8'15"), où Jérôme, 15 ans, a été tué pour une montre ; à Somain, dans le Nord, où deux petites filles de 12 et 13 ans ont voulu suivre dans la mort Kurt Cobain de Nirvana qui s'était suicidé en 1994. Puis, c'est le meurtre du petit Joris de 9 ans (10'20"), pour lequel le multirécidiviste Francis Heaulme est jugé à Draguignan.
Ce soir du 21 mai 1997, ce sont donc quatre enfants morts en moins dix minutes qui sont évoqués. On fait une pause avec le malaise cardiaque de Bernard Tapie. Et on reprend avec le procès de la Josacine empoisonnée (12'32"). Cinquième enfant mort. Ce n'est plus un journal télévisé, c'est le Massacre des innocents. On passe ensuite à la pédophilie (14'13"). Pause avec une traversée de l'Atlantique en monomoteur (15'20")... Un petit tour dans l'espace (15'50"). Il reste trente minutes de journal... On se demande bien ce qu'on nous prépare. Peu de chance que toutes ces émotions aient été amenées pour nous préparer à l'échec des négociations sur le prix du lait (17'36"). Le JT continue. La grève des pilotes d'Air-France est moins suivie (19'21"), la SNCF est condamnée pour tabagisme à la gare de Lyon (19'51"). Nouvel airbag chez Renault (20'12"). Si ce n'est le fait qu'il s'agit de trois entreprises publiques, on se demande où est le rapport. Grève des enseignants à Nantes (21'44").
22'15", on passe aux choses sérieuses, car on vote dans quatre jours pour élire les députés. Présentation des programmes pour l'éducation et l'enseignement supérieur. Bien malin qui pourrait dire lequel est de droite et lequel est de gauche. Philippe Séguin fait campagne à Épinal. Philippe Douste-Blazy sort de son lit après avoir été agressé à Lourdes le 3 mai 1997. On s'ennuie. Pour illustrer l'incertitude des sondages, on nous emmène au CHU de Saint-Étienne (25'50"). Curieuse idée. Jusqu'à ce qu'on entende la jeune infirmière Emmanuelle Afner (26'20") qui a l'impression que « rien n'a été fait depuis qu'elle a l'âge de comprendre ce qui se passe. » Pas certain qu'elle ne puisse plus dire la même chose vingt ans après. Le reportage est terrible, mais assez surréaliste, surtout quand la kinésithérapeute attrape un ballon en plein interview (27'29"). Pas certain non plus que les vœux formulés par sa mère pour ce nouveau-né de 1997 aient été exaucés (28'16").
Et c'est alors qu'Alain Juppé, Premier Ministre encore pour quelques jours, entre en scène (28'18"). Après la demi-heure écoulée, le téléspectateur est abattu. Et le méta-message de l'intervention du Premier Ministre, chef de fait de la majorité sortante, c'est : la gauche, c'est l'aventure, La droite, c'est le progrès et l'avenir radieux. Juppé, sur fond bleu, chemise bleue est aussi rassurant et carré que ce carré, justement, qui est derrière lui. L'avenir, on le sait, donnera tort à Alain Juppé quand il dit que la Gauche fera échouer l'euro. Mais, ce qui est intéressant, c'est le programme qui aurait été celui d'Alain Juppé si la Droite avait gagné les élections en 1997 (36'06") : changement d'équipe ; nouvelle croissance ; nouvelle démocratie de participation ; partage ; participation des salariés dans les entreprises. Alain Juppé insiste sur la croissance. C'est sous le gouvernement de Lionel Jospin que la France connaîtra le meilleur taux de croissance : +3,6% en moyenne de 1998 à 2000.
Donc, Alain Juppé est volontaire et il déplore (39'28") que les Français soient catastrophistes. C'était donc bien à cela que servaient toutes les mauvaises nouvelles qui précédaient : à contraster avec le volontarisme et l'optimisme de la Droite.
Quelques images de Yannick Noah en banlieue. Statistiques du cinéma. Claude Brasseur et le jeune Roschdy Zem, décidément bien beau.



Calendrier de vie de l'auteur en spirale d'Ulam


2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010









2020