Diégèse vendredi 16 avril 2021



ce travail est commencé depuis 7777 jours (7 x 11 x 101 jours)
et son auteur est en vie depuis 22230 jours (2 x 32 x 5 x 13 x 19 jours)
2021

ce qui représente 34,9843% de la vie de l'auteur
mille cent onze semaines d'écriture

hier

L'atelier du texte
demain

Table des correspondance de dates


samedi 22 février 1997
13411 jours de vie (13411 est un nombre premier)


Il y a 8819 jours



Si l'énoncé des titres du journal télévisé du 22 février 1997 commence par les manifestations contre la loi Debré sur l'immigration, le journal commence, lui, par la couverture fournie d'un atroce fait divers. Quatre adolescentes ont été violées et assassinées par deux frères récidivistes, dont on apprendra qu'ils sont marginaux et ferrailleurs et que même la factrice n'osait jamais entrer chez eux. L'émotion est intense, légitimement et donne lieu, bien sûr, à des expressions réclamant le rétablissement de la peine de mort, l'alourdissement des peines de prison, le suivi systématique des personnes libérées après avoir purgé leur peine pour crimes sexuels. Mais, qu'est-ce qu'on voit aussi ? La misère. La même misère crasse que celle des romans naturalistes de Zola dont les scènes se déroulent plus d'un siècle plus tôt. On ne s'étendra pas davantage sur le voyeurisme qui prévaut lors de faits divers de ce genre, les gros plans sur les visages des familles des victimes. Les victimes habitaient Outreau. En 1997, le nom de cette commune ne dit rien, qui sera célèbre quelques années plus tard pour des crimes sur enfants et une suite d'erreurs judiciaires.
Et ce n'est qu'après que l'on ira rejoindre les manifestants contre la loi Debré (9'55"). On y verra des « peoples » et de futurs ministres du gouvernement et autres caciques. On revoit avec plaisir Danielle Mitterrand (11'14"). Apparemment, la journaliste à la voix jeune qui commente la manifestation ne connaît pas la référence visée par celles et ceux qui s'affirment des « porteurs de valises ». Car, il ne s'agit pas de se référer aux valises des immigrés, ni même à la valise en carton célèbre alors de la chanteuse Linda de Suza, mais plutôt de la résistance française à la guerre d'Algérie et plus précisément au réseau créé et animé par Francis Jeanson. Ainsi, celles et ceux qui lutteraient contre la loi Debré seraient de nouveaux « porteurs de valises ». On admettra qu'ils prennent cependant moins de risques que leurs ainés. Le peuple de gauche est dans la rue, mais saurait-on, comme le fait la chaîne publique, le réduire aux professions intellectuelles parce que l'appel a été lancé par des cinéastes et des artistes ? Encore une fois, il y a dans ce journal un effet de montage évident : le peuple, le vrai, celui du Pas-de-Calais, qui réclame le rétablissement de la peine de mort, les intellectuels cosmopolites laxistes, prêts à trahir la France. Bien sûr, ce type de montage est inattaquable si on s'en tient à chaque reportage pour la réalisation desquels, malgré tout, les règles déontologiques journalistiques sont respectées. Mais, la fabrique de l'opinion se fait entre les reportages, par un ensemble de signaux faibles et de mise en tension successives entre les tendances pulsionnelles contradictoires de la population.
Il y aura deux fois La Marseillaise dans ce journal. La première est chantée par Philippe de Villiers et ses amis (17'06") ; la seconde, moins d'une minute plus tard, par un chœur roumain à l'occasion de la visite de Jacques Chirac en soutien à l'entrée de la Roumanie dans l'Union européenne (17'56"). Autre effet de montage qui vise à montrer que la droite chiraquienne n'est pas xénophobe... pour peu que l'on reste en Europe enfin débarrassée du communisme. Communisme moribond et même mort en Chine (20'02"). On remarquera au passage que le premier effet de montage entre les adolescentes assassinées et la loi Debré, c'est Philippe de Villiers lui-même qui le souligne à l'évidence (16'47").On ira ensuite se détendre au Salon de l'agriculture à Paris (20'35"). Publireportage pour la Haute-Savoie et les vaches lourdaises. Les Français partent au ski dans les embouteillages (24'05") et des sauveteurs bronzés sauvent les skieurs blessés en ULM (24'50").
Sport avec du rugby (26'48").
Luc Alphand remporte des médailles.
C'est la fin de ce journal.






2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010









2020